FNCV Infos et Actualités des Combattants Volontaires

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 25 décembre 2016

Armée de l'air : Trois Jetmen dans la PAF

Une première mondiale pour la Patrouille de France

Des hommes volants qui volent en formation avec une patrouille acrobatique ? Si les scénaristes d’Iron Man 4 ont imaginé une telle scène, ils devront trouver autre chose. Car elle a déjà eu lieu dans les environs du Mont Ventoux, au mois d’octobre. Mais ce n’est que ce 24 novembre 2016 que l’armée de l’Air a communiqué à son sujet.

Trois « hommes volants », Yves Rossy, Vincent Reffet et Fred Fugen, chacun équipé d’un jet pack (ou réacteur dorsal) et d’ailes rigides, ont volé, en utilisant uniquement les mouvements de leur corps pour rester en formation, aux côtés des 8 Alphajet de la Patrouille de France (PAF).

Ce vol, qui a exigé près d’un an de préparation, a duré 9 minutes et s’est déroulé à une altitude de 4.000 pieds (1.200 mètres) et à une vitesse de 140 noeuds (260 km/h).

En plus d’un exploit, il s’agit d’une première mondiale, par ailleurs filmée par le réalisateur Éric Magnan pour Airborne Films.

« Quelle fantastique expérience pour nous, pilotes de l’armée de l’air, d’avoir pu voler en patrouille avec des hommes », a commenté le commandant Christophe Dubois, leader de la Patrouille de France.

Ces trois jetmen font partie de la patrouille « Jetman Dubaï », qui, emmenée par Yves Rossy, un ancien pilote militaire suisse, compte les français Vincent Reffet et Fred Fugen, trois fois champions du monde de parachutisme. Cette formation avait déjà fait parler d’elle en volant, en octobre 2015, auprès d’un Airbus A-380 de la compagnie Emirates.

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

Au cours du mois d'octobre 2016 au-dessus du Mont Ventoux, les 3 Jetmen, Yves Rossy, Vincent Reffet et Fred Fugen, ont réalisé un vol hors du commun avec la patrouille de France. Les trois hommes équipés d'une aile rigide ont pu évoluer pendant 9 minutes aux côtés de 8 Alphajets à une altitude de 4000 pieds (1200m) et une vitesse de 140 noeuds (260km/h).
Le commandant Dubois, leader de la patrouille de France, a déclaré après le vol : « Quelle fantastique expérience pour nous, pilotes de l’armée de l’air, d’avoir pu voler en patrouille avec des hommes ».

Pour rappel, la patrouille de France est la patrouille acrobatique officielle de l'Armée de l'air française. Une vidéo réalisée en 4K par Eric Magnan (Airborne Films), à qui on doit notamment les prises de vue aériennes du film "Les Chevaliers du Ciel" de 2005.

Voir la vidéo : Alphajet & Jetman - Human Flight and Beyond...

* * *

La FNCV vous souhaite
Un bon réveillon et un Bon Noël


Prière du Para

Je m'adresse à vous , mon Dieu,
Car vous donnez ce qu'on ne peut obtenir que de soi.
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
Donnez-moi qu'on ne vous demande jamais.
Je ne vous demande pas le repos,
Ni le succès, ni même la santé.
Tout ça, mon Dieu, on vous le demande tellement,
Que vous ne devez plus en avoir!
Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
Donnez-moi ce que l'on vous refuse.
Je veux l'insécurité et l'inquiétude.
Je veux la tourmente et la bagarre.
Et que vous me les donniez, mon Dieu,
Définitivement.
Que je sois sûr de les avoir toujours
Car je n'aurai pas toujours le courage
De vous les demander.
Donnez-moi ce dont les autres ne veulent pas.
Mais donnez-moi aussi le courage,
Et la force et la foi.
Car vous êtes seul à donner
Ce qu'on ne peut obtenir que de soi.

André Zirnheld , licencié de philosophie
Commando parachutiste du French Squadron des SAS
Décédé en juillet 1942 à l'age 29 ans lors d'un raid en Egypte.
Compagnon de la Libération à titre posthume le 1er mai 1943.

* * *

lundi 22 août 2016

JO de Rio 2016 : La France bat son record avec 42 médailles olympiques, dont 10 en or...

Aux Jeux olympiques de Rio, l’équipe de France olympique a battu son précédent record de médailles – depuis l’après-guerre – établi à Pékin en 2008 (41). Les Bleus, emmenés par le judoka Teddy Riner, leur porte-drapeau, ont particulièrement brillé en athlétisme et en boxe, autant par leurs performances que par leur état d’esprit.

Christophe Lemaitre, vendredi 19 août, qui se jette sur la ligne d’arrivée du 200 m et arrache une improbable médaille de bronze. La pugnacité récompensée du sprinteur d’Aix-les-Bains (26 ans) apparaît comme un symbole de la réussite des Bleus aux Jeux olympiques de Rio.

Ambitieuse, la délégation tricolore rêvait de dépasser son record de médailles depuis l’après-guerre – 41 –, établi à Pékin en 2008 (1). Elle l’a fait, avec 42 médailles et une provisoire 7e place, avant même la fin des épreuves, prévue dans la nuit de dimanche à lundi 22 août.

S’il y a quatre ans à Londres, les nageurs (sept médailles dont quatre en or) et les judokas (sept médailles dont deux en or) avaient largement abondé la collection tricolore, à Rio, le bilan français a été rehaussé par les excellents résultats des Bleus en athlétisme, en boxe et en équitation.

Cohésion et solidarité

Au sein de ces disciplines, les équipes de France ont aussi brillé par leur état d’esprit et leur cohésion, loin des dissensions affichées en natation (deux médailles d’argent en bassin) et au tennis (aucune médaille).

Sur la piste du stade olympique de Rio, les athlètes tricolores ont conquis six médailles (trois en argent et trois en bronze). Si le bilan manque d’or – le perchiste Renaud Lavillenie a dû se contenter de l’argent – il faut remonter aux Jeux de 1948 pour trouver une meilleure moisson (huit médailles dont deux en or) ! À l’image de Christophe Lemaitre, revenu au sommet, après des années de vache maigre, les Bleus ont bousculé la hiérarchie mondiale.

Surtout, ils ont affiché une belle solidarité. Le décathlonien Kévin Mayer, qui a pu compter sur les conseils avisés de Renaud Lavillenie pour son épreuve de perche, a vibré pour la médaille de bronze de Christophe Lemaitre. « Moi j’ai toujours cru en lui, ça me fait vraiment plaisir parce que Christophe Lemaitre, c’est un chic type, a-t-il expliqué après la course de son compatriote. Tout ce qui lui arrive, il le mérite. ».

« Pour moi, cette équipe est comme une deuxième famille »

Une notion de groupe que les Bleus ont pu cultiver durant un stage à Sao Paulo avant le début des épreuves d’athlétisme. « C’est bien d’être avec tout le groupe, a indiqué Christophe Lemaitre. On a pu vivre 4-5 jours ensemble, ça crée une très belle ambiance. Cet esprit de groupe, c’est important pour le mental, on ne se sent pas isolé. » Même Yohann Diniz, au terme d’un 50 km marche qu’il s’est obstiné à terminer (8e) à bout de force et de souffrance, a senti cette solidarité dans les témoignages de réconfort envoyés par dizaines par des membres de l’équipe de France.

Cet état d’esprit a aussi porté la boxe tricolore, six fois sur le podium pour dix athlètes engagés. « Notre grosse force, c’est qu’on est solidaires, a assuré Mathieu Bauderlique, médaillé de bronze dans la catégorie des poids mi-lourds. Pour moi, cette équipe est comme une deuxième famille. »

Pour dépasser le cap des 41 médailles, la France a aussi pu compter sur la réussite de l’équitation (trois médailles dont deux en or), le renouveau des escrimeurs (trois médailles dont une en or) et la confirmation des judokas français (cinq médailles dont deux en or).

Des médailles historiques

Parmi eux, Teddy Riner, le porte-drapeau de la cérémonie d’ouverture, a montré la voie en conservant son titre de champion olympique comme l’avait fait son aîné David Douillet. Sa médaille d’or autour du cou, le colosse a pu donner de la voix. On l’a vu encourager avec passion les basketteurs, les handballeurs ou les boxeurs.

Et comme dans tous Jeux olympiques, il y a les belles histoires et ceux que l’on n’attendait pas sur le podium. La judoka (+ de 78 kg) Émilie Andéol, les larmes coulant sur ses joues pendant La Marseillaise, restera comme l’un des visages de la vague bleue à Rio. Les Françaises, qui ont décroché la première médaille olympique du handball féminin tricolore (l’argent), ont aussi marqué l’histoire.

Et, durant ces Jeux de Rio, le souvenir de deux champions français présents à Londres en 2012, le boxeur Alexis Vastine et la nageuse Camille Muffat, disparus l’an dernier dans un accident d’hélicoptère en Argentine durant le tournage de l’émission « Dropped », auront accompagné les athlètes tricolores et apporté un supplément d’âme pour un record.

Les pionnières du sport français

Parmi les médailles françaises à Rio, certaines ont un goût d’inédit. L’équipe de France de handball féminin, battue en finale par la Russie (19-22) a décroché, samedi, la première médaille olympique de son histoire. Estelle Mossely est, elle, devenue la première championne olympique de l’histoire de la boxe française après son sacre dans la catégorie des moins de 60 kg. Autre première en pentathlon moderne, Élodie Clouvel, vice-championne du monde de la discipline, a remporté la première médaille olympique individuelle pour la France (argent) dans un sport au programme des Jeux depuis 1912 (une épreuve féminine a été ajoutée en 2000).

Source : LaCroix.fr - Arnaud Bevilacqua (à Rio de Janeiro)

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

samedi 31 octobre 2015

Sport : Morgane LOHEZIC vice championne du monde militaire de judo !

Judo : une vice-championne du monde militaire ;-)

Morgane Lohezic a été sacrée vice-championne du monde militaire en Corée.
 
Début octobre 2015 se sont déroulés les 6e jeux mondiaux militaires de judo en Corée, Morgane Lohezic, sergent-chef affectée au 1er RTP de Cugnaux et licenciée à l'US Colomiers Judo a participé brillamment à cette compétition dans la catégorie des -52 kg. Après avoir franchi les poules en remportant tous ses combats, Morgane se qualifie pour les demi-finales où elle affronte une Chinoise.

Le combat était serré, mais la Columérine parvenait à placer son spécial et à marquer waza-ari. Tout le combat était verrouillé, mais Morgane est envoyée en finale. Face à une judokate russe imposante, elle a perdu l'équilibre par deux fois et avant d'être menée d'un yuko et d'un waza-ari à rien. Ne parvenant pas à trouver de solution, Morgane perd finalement son dernier combat sur une clé de bras. Elle se contentera sûrement de ce titre de vice-championne du monde militaire.

Le club columérin a connu un mois d'octobre par ailleurs riche en actualités. Trois nouveaux judokas accèdent en 1e division : Caroline Fresnais, Cyril Gimenez et Frédéric Causse rejoignent ainsi Luc Lopez et Sébastien Cassan. Du côté de l'arbitrage, Olivier David obtient la note de 19/20. Actuellement interrégional, il vise maintenant le titre d'arbitre national. Enfin, l'équipe junior garçons décroche le titre de champion de la nouvelle grande région, et se sélectionne pour la finale nationale.

Source : La Dépêche du Midi

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

jeudi 15 octobre 2015

Tireur d'élite : Record du Monde de tir pour un adjudant du 1er RCA

Record du monde de tir longue distance pour un sous-officier du 1er Régiment de Chasseurs d'Afrique

La page Facebook du 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique (RCA), implanté à Canjuers (Var), a reproduit un article passé totalement inaperçu alors qu’il relate l’incroyable exploit réalisé par l’adjudant Benjamin G. le 22 août 2015.

En décembre 2014, le quotidien Var Matin avait indiqué que ce sous-officier, spécialiste du tir longue distance, se préparait à établir un record en touchant une cible située à 3.500 mètres avec son fusil de précision 408 CheyTac. Déjà, au cours de l’été précédent, il avait réussi faire mouche sur des cibles distantes de 2.400, 2.700 et 2.960 mètres.

Huit mois plus tard, le défi a donc été relevé. L’adjudant G. a en effet atteint une cible à plus de 3.695 mètres de distance (soit 4.000 yards), sur le pas de tir de Correiasse, à la tombée de la nuit. Un exploit qui fait de lui le recordman de la discipline, titre jusque-là détenu par un tireur russe (3.400 mètres).

Pour y arriver, le sous-officier a dû maîtriser différents paramètres (vent, pression atmosphérique, température) et compter sur le concours de camarades, répartis en deux équipes (cible et vent). C’est lors de la 3e salve de 6 cartouches que l’adjudant a atteint la cible en son centre.

En situation de combat, le record de tir reviendrait à un tireur d’élite des forces spéciales australiennes qui a abattu un élément ennemi à 2.815 mètres de distance, avec un fusil Barrett M82A1.

Ndlr : Le fusil CHEYTAC en calibre 408 est considéré comme l’arme la plus précise au monde pour le tir à très longue distance, elle permet d’engager des cibles à plus de 2500 mètres – Poids : 14 Kg – L. : 1,34 m ; L. crosse repliée : 1,18 m – Calibre : 408 CHEYTAC – Action : à verrou – Chargeur : 7 cartouches

Source : 1er RCA / FNCV

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

mardi 10 mars 2015

Ushuaia : Séquence "Stupeur et émotion"... Morts de huit Français !

Un accident entre deux hélicoptères a provoqué la mort de dix personnes, dont la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine.

10 morts sur un tournage de TF1 dont : Florence Arthaud, Camille Muffat Alexis Vastine...

Le tournage de l’émission de télé-réalité « Dropped » de la chaîne française TF1 a tourné lundi au drame : huit Français, dont la navigatrice Florence Arthaud et la nageuse Camille Muffat, sont morts en Argentine quand deux hélicoptères affrétés par la production sont entrés en collision. « Un accident entre deux hélicoptères dans la Quebrada del Yeso a provoqué la mort de dix personnes (...). Elles faisaient partie de la production de ’Dropped’ », ont annoncé dans un communiqué les autorités de la province de La Rioja, dans le nord-ouest de l’Argentine.

« Huit Français qui participaient au tournage d’une émission de la télévision française dans la province de La Rioja ont péri dans l’accident. Les deux pilotes argentins sont également morts », a déclaré à l’AFP un policier qui a requis l’anonymat. Les autorités locales ont indiqué par la suite que Florence Arthaud, 57 ans, Camille Muffat, 25 ans, et le boxeur Alexis Vastine, 28 ans, faisaient partie des victimes.

Les cinq autres personnes de l’équipe de « Dropped » qui ont péri ont été identifiées par les autorités argentines comme « Laurent Sbasnik, Lucie Mei-Dalby, Volodia Guinard, Brice Guilbert, Edouard Gilles ». « Apparemment, les deux hélicoptères se sont heurtés en plein tournage. Il n’y a pas de survivant. On ne sait pas à quoi est due la collision, les conditions climatiques étaient bonnes » en cette fin d’été austral en Argentine, a dit à l’AFP un porte-parole de la province de La Rioja, Horacio Alarcon. Après l’accident en plein vol survenu vers 17h00 (20h00 GMT), les deux hélicoptères gisaient au sol, en flammes, selon les premières images diffusées sur les réseaux sociaux.

Disparus !!!

"Dropped",lâchés en pleine nature...

Le tournage avait débuté fin février à Ushuaia, pointe sud du continent américain, en Patagonie argentine. L’émission, prévue pour être diffusée l’été prochain en France, devait rassembler huit sportifs lâchés en pleine nature, selon son présentateur Louis Bodin, qui s’était exprimé il y a quelques jours au micro de la radio RTL. Le nageur Alain Bernard, la cycliste Jeannie Longo, le footballeur Sylvain Wiltord, la snowboardeuse Anne-Flore Marxer et le patineur Philippe Candeloro devaient également participer au tournage.

Florence Arthaud était l’une des plus grandes navigatrices au monde et avait marqué les esprits en s’imposant dans un monde d’hommes. Surnommée « la petite fiancée de l’Atlantique », elle a notamment remporté la Route du rhum en 1990, la plus prestigieuse des courses transatlantiques en solitaire entre Saint-Malo (Bretagne, ouest de la France) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe, territoire français d’outre-mer). Camille Muffat s’était illustrée lors des jeux Olympiques de Londres en 2012, en remportant trois médailles dont l’or sur 400 mètres nage libre. Alexis Vastine, dans la catégorie des super-légers, a été médaille de bronze aux jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Les autres participants à l’émission de TF1 se trouvaient lundi soir dans un campement et des hôtels. Les deux hélicoptères venaient de décoller d’un terrain de football à Villa Castelli quand ils se sont heurtés. Les policiers et une juge étaient sur place lundi soir pour déterminer les causes de l’accident. « Nous sommes en train d’effectuer des relevés de police scientifique avant de retirer les corps. Les corps vont être transportés à Villa Union, à 37 km de Villa Castelli », a dit à l’AFP le chef de la police de La Rioja, Luis Paez. La société de production ALP a confirmé le drame mardi dans un communiqué, précisant qu’il était survenu au début du tournage de la deuxième émission de «Dropped », un tournage qui a démarré depuis « une grosse semaine ».

« Stupeur et émotion »

Le tournage a été interrompu et toutes les équipes vont être rapatriées vers la France, a précisé la société. « Toutes les équipes d’ALP sont effondrées et s’associent à la profonde douleur des familles et des proches », écrit la société. Le président français François Hollande a exprimé « sa stupeur et son émotion » dans un communiqué diffusé par la présidence. « La disparition brutale de nos compatriotes est une immense tristesse », a-t-il déclaré. Les deux hélicoptères avaient été prêtés par les autorités locales pour la production de ce programme télévisé.

Selon la radio locale Fenix, dans chacun des appareils voyageaient cinq personnes (quatre Français et un pilote argentin). « Ils étaient en train de réaliser un programme de survie, donc parmi les victimes se trouvent des participants à cette compétition, qui survolaient Quebrada El Yeso et Quebrada Condado », une partie reculée de la province, « idéale, par ses caractéristiques, pour les expériences extrêmes », a expliqué à l’AFP Aldo Portugal, journaliste de la radio Fenix. Selon le portail d’informations locales DataRioja, les équipes techniques avaient déjà filmé, entre le 23 et le 27 septembre, de premières images de test à Villa Castelli.

Source : AFP - LesEchos.fr

Ndlr : Nous leurs dédions ces chansons de Pierre Bachelet...


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *