FNCV Infos et Actualités des Combattants Volontaires

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Médecine, Santé

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 25 avril 2014

Grands Invalides de Guerre : communiqué

= Communiqué =
des Présidents des associations
du Comité d’Entente des Grands Invalides de Guerre

Les sept associations qui constituent le « Comité d’Entente des Grands Invalides de Guerre » sont quotidiennement confrontées aux difficultés matérielles et morales que rencontrent de nombreux de leurs membres. Leurs Présidents ont décidé, à l’unanimité, de s’ouvrir de ces difficultés au Président de la République à qui ils ont adressé une étude au titre délibérément fort: « Blessés pour la France, Blessés par la France. Au service de la France, Grandeur et Misère de nos Blessés : 30 propositions »

Réalisée dans un esprit constructif, cette étude recense les principaux obstacles auxquels se heurtent, pour faire valoir leurs droits, leurs camarades anciens blessés pensionnés, confrontés avec l’âge à des aggravations de leurs infirmités, ou futurs pensionnés, blessés récents, physiquement et moralement vulnérables. Cette étude suggère également trente propositions.

Certaines relèvent de décisions du ministère de la Défense, d’autres de celui de la Justice, d’autres encore du ministère de la Santé. Elles nécessiteront parfois des arbitrages.
C’est pourquoi une copie de cette étude a été adressée aux autorités ministérielles, militaires, et judiciaires concernées, mais aussi aux Présidents des Commissions de la Défense des deux chambres du Parlement, ainsi qu’aux structures du monde associatif concernées par le thème du Droit à Réparation.

L’étude est complétée d’un épais volume d’annexes.

Dès réception de ces documents, le ministère de la Défense a créé un groupe de travail sous l’autorité du Secrétaire Général pour l’Administration. Ce groupe de travail progresse activement dans l’étude des propositions et certaines décisions positives sont d’ores et déjà acquises.

Quatre mois après sa diffusion aux autorités responsables, le moment est venu de rendre publique l’intégralité du dossier qui est désormais librement consultable sous forme numérique à l’adresse suivante : www.pensionsmilitaires.org

Les Présidents signataires forment le vœu que cette étude contribue utilement à la juste et légitime reconnaissance de la Nation envers ses soldats blessés au service de sa Défense.

Sources : COMITE  D'ENTENTE  DES  GRANDS  INVALIDES  DE  GUERRE

COMITE  D'ENTENTE  DES  GRANDS  INVALIDES  DE  GUERRE
SECRETARIAT: U.A.G.  20 rue d’Aguesseau  75008 PARIS - Tel : 01-44-51-60-40

FEDERATION DES AMPUTES DE GUERRE DE FRANCE UNION DES AVEUGLES DE GUERRE
74, BOULEVARD HAUSSMANN - 75008 PARIS 20, RUE D'AGUESSEAU - 75008 PARIS

UNION DES BLESSES DE LA FACE ET DE LA TETE "GUEULES CASSEES " FEDERATION NATIONALE DES BLESSES MULTIPLES ET IMPOTENTS DE GUERRE
20, RUE D'AGUESSEAU - 75008 PARIS 10, RUE LANCRY - 75010 PARIS

ASSOCIATION DES MUTILES DES YEUX DE GUERRE FEDERATION NATIONALE DES PLUS GRANDS INVALIDES DE GUERRE
29, RUE GUILLAUME TELL - 75017 PARIS 13, AVENUE DE LA MOTTE PICQUET - 75007 PARIS

LA VOIX DES  BLESSES MEDULLAIRES TITULAIRES DE L’ARTICLE L115
RESIDENCE  « LE FONTAINEBLEAU » - 11 RUE PAUL GUIGOU - 06400 CANNES

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires


CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *

lundi 2 décembre 2013

Baisse de la TVA... Au 1er janvier 2014... sur les préservatifs !

Une nouvelle d'importance, que chacun attendait depuis si longtemps... Enfin, la ménopause 1 fiscale...

Baise 2 de la TVA, le préservatif va enfin diminuer !

Le gouvernement annonce une baisse de la TVA sur les préservatifs !

Le gouvernement veut baisser le prix des préservatifs, annonce la ministre de la santé Marisol Touraine dans une entretien au Journal du dimanche, publié à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre 2013.

En matière de lutte contre le sida, « le préservatif, c'est vraiment décisif », souligne la ministre. « A cet égard, le gouvernement veut donner un signal fort : leur prix va diminuer. Au lieu d'augmenter au 1er janvier 2014 comme cela était prévu, le taux de TVA qui leur est appliqué va baisser de 7 à 5,5 %. »

Mme Touraine « souhaite que les fabricants jouent le jeu en répercutant cette diminution. L'économie se chiffrera à dix ou vingt centimes d'euros par boîte. Cela devrait à la fois inciter les jeunes et les moins jeunes à mieux se protéger et favoriser la contraception, une autre de mes priorités ». « En faisant un effort sur le préservatif, on sécurise l'entrée de tous dans la vie sexuelle », ajoute la ministre, qui annonce le lancement dimanche d'une campagne de sensibilisation à destination notamment des jeunes.

Source : Le Monde et AFP

Ndlr : Et voila, à n'en pas douter douter, de quoi redonner du pouvoir d'achat aux Français ! C'est bien la ménopause 1 fiscale qui se confirme pour 2014 ;-)
Cela dit, même si l'intention est louable sur un plan sanitaire, ne sommes-nous pas en train de coller de molles rustines sur le ballon de baudruche de la crise économique, de la dette et du chômage ?
1. ou andropause, à chacun de choisir selon son sexe genre (pour ne pas stigmatiser). 
2. excusez la faute d'orthographe


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

mercredi 11 septembre 2013

Etat de santé : Observatoire des Suicides, augmentation massive des impôts pour soigner la parasitose...

En cette période qui voit les Français écrasés d'impôts (pas tous, seulement ceux qui ne sont pas fonctionnaires), le gouvernement adopte une nouvelle mesure: la création d'un Observatoire National des Suicides.

Marisol Touraine ministre des Affaires sociales et de la Santé a annoncé ce mardi 10 septembre 2013, la création de cette instance d'évaluation, alors que le pays connaît un des taux de suicides les plus élevés en Europe.

Attendue depuis plusieurs années par les spécialistes et professionnels de la santé, la création d’un Observatoire national du suicide a été annoncée mardi matin par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Une naissance symbolique à l’occasion de la journée internationale de prévention du suicide.

Particulièrement touchée par ce drame, la France affiche un des taux les plus élevés de suicides en Europe avec plus de 10 000 morts et 200 000 tentatives de suicide chaque année. C’est dire que le sujet est devenu un enjeu de santé publique.

Rattaché au ministère de la Santé, l’observatoire aura pour mission de mieux coordonner les différentes données existantes sur le suicide et d’évaluer les politiques publiques dans ce domaine. Il réunira deux fois par an les représentants de sept ministères concernés, des acteurs institutionnels (opérateurs de l’Etat et caisses d’assurance maladie), des professionnels de la santé, des sociologues et des représentants des associations de prévention et de proche des malades.    

Source : AFP

NDLR FNCV : Le sujet est grave, assurément, et la mesure en question est sans doute inspirée par de louables intentions, pleines de compassion et de sollicitude. Mais encore faudrait-il ne pas confondre les causes et les effets de ce malheur national.

Une parasitose chronique ?

Le diagnostic est pourtant simple et il n'est point besoin de faire appel, à grands frais, aux plus hautes instances du corps médical pour chercher à savoir, à l'instar du docteur Knock, si "ça nous chatouille ou si ça nous gratouille":

Notre avenir est particulièrement sinistre, qui voit une submersion progressive du peuple français par une immigration comportant des parasites en nombre croissant (cet adjectif est employé à dessein) qui absorbent une part insupportable de nos ressources et bafouent impunément en public, nos valeurs et nos symboles les plus sacrés.

Il en résulte à l'évidence, que notre système économique va inévitablement imploser à court terme tandis que la violence va prendre des proportions jamais vues sans doute depuis les guerres de religion.

Assommés par des impôts délirants, conscients des sinistres perspectives qui sont les nôtres et celles de nos enfants, affligés par une gouvernance aveugle qui, fidèle à son dogme, prétend atténuer les effets, mais sans traiter les causes du mal profond qui nous atteint, certains de nos compatriotes s'expatrient, tandis que d'autres choisissent d'en finir avec la vie.

Voila notre diagnostic, et il ne coûte rien à l'Etat...


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

vendredi 3 mai 2013

Service de santé des armées : Le Drian confirme les neuf hôpitaux militaires HIA...

Jean-Yves Le Drian confirme le maintien des neuf hôpitaux militaires français
et rappelle l'excellence de notre service de santé des armées

En visite à Marseille, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, s'est rendu à l'Hôpital d'instruction des armées (HIA) de Laveran pour y rencontrer le personnel, en compagnie de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion.  

Le ministre de la Défense a tenu à rassurer le personnel et les usagers sur l'avenir de cet hôpital qui dessert les 13e et 14e arrondissements de Marseille : « Nos HIA, et Laveran en particulier, jouent un rôle premier dans l'entretien du lien armée-nation, par l'offre de soins souvent unique qu'ils garantissent dans les territoires. C'est notamment pour cette  raison que j'ai pris la décision de ne fermer aucun des neuf hôpitaux militaires, en particulier Laveran, qui est précieux à nos armées ainsi qu'à la ville de Marseille. Je sais l'inquiétude qui a pu s'exprimer à ce sujet et je tenais à vous rassurer ».

Pour Jean-Yves Le Drian, cette visite était aussi l'occasion de rappeler l'excellence de notre service de santé des armées que ce soit sur les théâtres de guerre, comme en Afghanistan, en Jordanie à la frontière syrienne ou encore très récemment au Mali, ou dans la médecine hospitalière de proximité, comme dans les quartiers Nord de Marseille avec Laveran.

Jean-Yves Le Drian a par ailleurs annoncé qu'il avait demandé au directeur central du service de santé des armées, Jean-Marc Debonne, de conduire un projet novateur qui reposera sur deux piliers : la médecine au profit des forces et la médecine hospitalière. Ce projet a pour but notamment de permettre au service de santé des armées de s'insérer au mieux dans l'offre de soins territoriale afin de « favoriser un recentrage sur les capacités techniques et l'émergence de véritables pôles de compétences densifiés, notamment en traumatologie et en médecine d'urgence ».

Pour Jean-Yves le Drian, l'objectif est clair : « Ce projet renforcera, au niveau territorial et dans le cadre de la stratégie nationale de santé, les moyens de réponses aux enjeux de résilience de la Nation et aux besoins des forces armées ».

Source : Dicod


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

* * *

dimanche 20 janvier 2013

France - Médecine : La PMA , procréation médicalement assistée...

Afin de nous distraire un peu des évènements tragiques survenus à In Amenas en Algérie et des péripéties guerrières qui se déroulent actuellement au Mali, nous vous proposons aujourd'hui un sujet plus sociétal, bien de notre époque en mal de révolution...

La PMA c'est quoi ?

La procréation médicalement assistée.

La procréation médicalement assistée (PMA), également appelée assistance médicale à la procréation (AMP) et procréation assistée médicalement (PAM), est, selon la définition de Wikipedia, un ensemble de pratiques cliniques et biologiques où la médecine intervient plus ou moins directement dans la procréation afin de permettre à des couples infertiles d'avoir un enfant.

Bien que la confusion soit courante, la PMA ne se réduit pas à la fécondation in vitro (FIV, ou FIVETE pour « fécondation in vitro et transfert d'embryon »), qui n'en est qu'une des méthodes. Le clonage humain n'est juridiquement pas considéré comme faisant partie des techniques de PMA.

Ce mode de fécondation fait appel à des techniques de pointe...

Selon le site Alwaysdata.net, c'est en 1884 que Pancoast a réalisé aux États Unis la première insémination avec sperme de donneur.

En 1959 naît le premier être vivant, un lapin, suite à la fécondation In vitro. Cette naissance est due à la médecine française.

19 ans plus tard, en 1978, naît le premier être humain au monde grâce à la fécondation In vitro. Il s'agit d'une anglaise, Louise Brown. Depuis ce succès, tous les bébés naissant grâce à cette méthode de procréation sont appelés bébés éprouvettes. La première naissance en France fut celle d'Amandine, le 24 février 1982 à l'hôpital Antoine Béclère de Clamart. La fécondation in vitro fut réalisée par le biologiste Jacques Testart, le suivi de la grossesse et la naissance par le gynécologue obstétricien René Frydman.

En 1983 est créé le Comité Consultatif National d'Ethique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) par François Mitterrand. Sa vocation est de suggérer des orientations visant à éclairer les professionnels de santé mais aussi les juristes dans l'élaboration des lois futures. Il est composé de 33 membres pour la plupart médecins ou chercheurs mais également juristes, philosophes ou théologiens.

En 1990, chiffre record: 2 500 enfants sur 800 000 naissances sont nés par fécondation In vitro.

En 1994, les premières lois sur la Bioéthique sont adoptées par les citoyens français. Elles précisent dans quel cas les couples français sont autorisés à avoir recours à des méthodes de PMA. De plus, elles fixent les conditions du don, de l'utilisation et de la conservation des éléments du corps humain. Elles définissent également les droits et les devoirs des médecins à appliquer ces méthodes.

Ces lois seront modifiées en 2004. Il faut, être désormais 2 personnes pour avoir recours aux PMA ou bien être en âge de procréer (NB: en France, avec les nouvelles lois, il ne s'agit plus d'un père et d'une mère, mais d'un parent 1 et d'un parent 2).

En 1997 suivant la même logique le Conseil de l'Europe adopte la convention d'Oviedo pour la protection des droits de l'Homme et de la dignité de l'être humain à l'égard de l'application de la biologie et de la médecine. La fabrication d'embryons à des fins de recherche est interdite. La France a signé cette convention mais ne l'a pas ratifiée.

Cette affaire va-t-elle capoter ? Les (d)ébats resteront-ils stériles ? Peut-on espérer une ouverture, une avancée, un recul, suivis d' un jaillissement d'idées ? 

Autant de questions qui restent en suspens...

Illustration : Luttons ensemble contre la dénatalité, par la recherche et l'application des techniques de pointe... Dessin de Philippe GELUCK, paru dans le magazine VSD  ;-)

 Source : PC-FNCV

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *