FNCV Infos et Actualités des Combattants Volontaires

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Edito du Président de la FNCV

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 3 janvier 2017

2017 : Les voeux du président Alain Clerc

Une belle et heureuse année 2017

Le président, les membres du bureau et du conseil d'administration de la Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV) vous présentent  leurs vœux très sincères de santé, de bonheur et de prospérité.

Nous vous souhaitons, ainsi qu'à nos soldats engagés de par le monde, en missions ou en opérations extérieures (OPEX) loin de leur famille, pour assurer la sécurité collective ou qui, vigilants, soldats, gendarmes, policiers, pompiers patrouillent dans nos cités, une bonne et heureuse année 2017.

Bonne année 2017 à tous...


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

dimanche 25 octobre 2015

Décorations : Médailles non officielles, commerce et port... Engagés Volontaires !

Médaille des Engagés Volontaires : Une médaille associative, non officielle... Attention aux effets secondaires !

Après mise en demeure, le  Grand Chancelier de la Légion d’Honneur, devant la recrudescence des  insignes et médailles non officielles créés par des personnes privées ou des associations (médaille des Engagés volontaires par exemple) par le décret n°81-1103 du 4 décembre 1981 (journal officiel du 17) a fait ajouter au Code de la Légion d’Honneur des dispositions pénales qui interdisent la création ou la collation par des personnes physiques ou morales privées ou par des personnes morales publiques autres que l’Etat de décorations ou insigne de distinctions honorifiques présentant une ressemblance avec des décorations ou insignes de distinctions honorifiques étrangers.

Est également interdit la création ou l’attribution de grades ou de dignités dont la dénomination présente une ressemblance avec les grades et dignités conférés par la France ou une puissance étrangère (article R171 du code).

L’article R172  interdit et sanctionne le port ou l’usage en public des insignes, rubans et rosettes ou décorations ressemblant à ceux conférés par l’Etat ou qui aura fait usage de grades ou de  dignités dont la dénomination présente une ressemblance avec des grades et dignités conférés par l’Etat.

Enfin l’article R 173 punit tout Français qui aura porté, sans avoir obtenu l’autorisation préalable (article R161), une décoration conférée par une puissance étrangère qui n’aurait pas été conféré par cette puissance étrangère.

Dans sa lettre n°6364/DEF/CAB/SDBC/DECO/E4 du 11 avril 1990 le ministère de la Défense confirmait que » la Médaille des engagés volontaires  ne fait pas partie des décorations officielles françaises. Il existe cependant une barrette en métal blanc portant les mots « Engagé volontaire » qui se porte sur le ruban de la Médaille commémorative  Française de la Guerre 1939 -1945 ».

C’est donc à tort et illégalement que certains décernent ou portent cette décoration.


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

lundi 30 mars 2015

CCV : Nouveaux récipiendaires de la Croix du Combattant Volontaire

= La FNCV vous informe =

Le Journal Officiel - Bulletin Officiel des Décorations, Médailles et récompenses - en date du 19 Mars 2015, publie la liste des nouveaux récipiendaires de la Croix du Combattant Volontaire.

Entre novembre 2014 et février 2015:

-  139 CCV  avec barrette Missions extérieures ont été attribuées, ainsi que 9 au titre de la Guerre 1939/1945.  :

La FNCV adresse ses sincères félicitations et souhaite la bienvenue à nos 148 nouveaux compagnons, dont l'engagement, et les combats qu'ils ont livrés volontairement au péril de leur vie, ont été officiellement reconnus.

Source : FNCV

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *

mercredi 1 janvier 2014

2014 : Les voeux du président Alain Clerc

Une belle et heureuse année 2014

Le président, les membres du bureau et du conseil d'administration de la Fédération nationale des combattants volontaires (FNCV) souhaitent à tous les  compagnons, à nos frères d'armes actuellement en missions ou en opérations (OPEX) loin de leur famille, aux blessés des opérations passées et à tous ceux qui se dévouent pour que notre pays vive libre et en sécurité, une belle et heureuse année 2014 pour eux et ceux qui leur sont chers.


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

dimanche 10 novembre 2013

Proposition de loi : Les Anciens Combattants de la guerre 1939-1945 à l'honneur...

Le Député de Haute–Corse, Monsieur Sauveur Gandolfi-Scheit a déposé, le 6 novembre 2013, une proposition de loi tendant à honorer les anciens combattants de la guerre 1939–1945 de la Croix de Chevalier de la Légion d’honneur. Cette proposition de loi a été renvoyée à la commission de la défense nationale et des forces armées.

Dans cette proposition, le député demande qu’un quota  exceptionnel de Croix de chevalier de la Légion d’honneur , réservé aux anciens combattants titulaires de l’une des décorations ci–après :

  • croix du combattant,
  • croix du combattant volontaire de la Résistance,
  • croix de la Libération, croix de guerre  1939 -1945,
  • médaille de la Résistance,
  • médaille des évadés,
soit mis à la disposition du ministre délégué chargé des anciens combattants.

* * *

Constatant que la Croix du combattant volontaire (CCV) ne figurait pas parmi ces décorations, la FNCV a pris contact  le 8 novembre 2013  avec Monsieur Gandolfi –Scheidt pour lui signaler cette omission.

Monsieur Gandolfi-Scheit a donné son accord pour ajouter la Croix du combattant volontaire (CCV) parmi les décorations exigées et modifiera sa proposition de loi  en conséquence.

Les anciens combattants, titulaires de la carte du combattant au titre de la guerre de 1939 – 1945, sont encore actuellement plus de 146 000. Il est illusoire de croire  que tous pourront se voir attribuer la Légion d’honneur.

La FNCV a donc, par lettre en date du 9 novembre 2013, suggéré que cette proposition  de  loi concerne en priorité les anciens combattants qui, en plus de la croix du combattant, sont titulaires de la CCV ou des autres décorations précitées. 


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

jeudi 7 novembre 2013

Discours officiels du 11 novembre !

= Communiqué FNCV =

Ne peuvent s'inviter officiellement à la tribune que ceux... qui y ont été invités ;-)

Le ministre délégué chargé des anciens combattants précise que seuls les messages, délivrés par lui, destinés à être lus le 11 Novembre et à d’autres journées nationales, revêtent un caractère officiel.

Il peut arriver que, dans certaines communes, un (ou des) président(s) d’association(s) prenne(nt) également la parole avant le représentant de l’Etat.

Il s’agit, dans ce cas, d’un message associatif dont les termes sont rédigés sous la responsabilité de leurs auteurs et dont la lecture ne peut se faire qu’après l’accord de l’organisateur de la cérémonie, maire ou préfet.

Source : Facebook FNCV

Ndlr : Pour apaiser les esprit nous vous proposons... Nathalie ;-)


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

jeudi 24 octobre 2013

Fiscalité : Retraite et rente mutualiste des anciens combattants

= COMMUNIQUÉ =

Dans un communiqué du 10 octobre 2013, la CARAC affirme que :

‘’Après négociation avec le Ministère délégué aux Anciens Combattants et pour se prémunir du risque de remise en cause des mesures fiscales afférentes à la Retraite / Rente Mutualiste du Combattant, les organismes mutualistes en liaison avec les associations d’anciens combattants et victimes de guerre ont accepté cette mesure qui ne doit être que temporaire, en fonction notamment de l’évolution de la démographie du secteur concerné.’’

Contrairement à cette affirmation de la CARAC, la FNAM n’a aucunement été consultée et n’a pas cautionné un éventuel rabotage des majorations de l’Etat sur la retraite mutualiste du combattant.

Lire le communiqué sur le site de la CARAC :


Source : Fédération nationale André Maginot, le 23 octobre 2013


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

vendredi 11 octobre 2013

Décret : L’État rompt sa dette morale avec le monde combattant

     

Budget 2013 : Il faut rétablir les taux de majoration antérieurs...

Depuis la loi du 4 août 1923, le monde combattant pouvait cotiser pour bénéficier, le moment venu, d’une rente mutualiste dont le plafond annuel maximal est actuellement de 1 741 €.
Les versements effectués sont, en reconnaissance des services rendus à la Nation, majorés par l’État de 12,5 % à 60 % selon l’âge du bénéficiaire et les conflits auxquels il a participé dans une grande équité de génération.

Alors que le budget de l’État n’est toujours pas en discussion, par un décret paru au Journal officiel du 26 septembre 2013 et applicable immédiatement, le gouvernement, sans aucune concertation préalable, réduit de 20 % ces majorations.

Les associations signataires de ce communiqué dénoncent ce désengagement de l’État envers le monde combattant et demandent que la représentation nationale, dans le cadre de la discussion budgétaire à venir, rétablisse les taux de majoration antérieurs afin de ne pas pénaliser les plus nécessiteux de leurs 600 000 adhérents qui, avec peine, ont cotisé depuis au moins 10 années pour abonder leur retraite.

Source : Fédération nationale André Maginot - Union fédérale - Union nationale des combattants


Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

jeudi 3 janvier 2013

2013 : Les voeux du président Alain Clerc

C'est confirmé, nous avons échappé en 2012 à la fin du monde et il m'est donc possible de vous présenter, pour 2013, mes vœux très sincères de santé ,de bonheur  et de prospérité pour vous, vos familles et tous ceux qui vous sont chers ;-)


A tous les présidents de sections,
A tous les fidèles compagnons de la FNCV,
A tous nos frères d’armes en missions et opérations extérieures et à leurs familles,
A tous les amis de la FNCV, aux lecteurs de ce blog,

J’adresse, en mon nom personnel et en celui du conseil d’administration de notre fédération,
nos vœux très sincères et très chaleureux de santé, de bonheur et de réussite pour eux et leurs familles.

Que l’année 2013 soit pour tous douce et légère.

Alain Clerc
Président de la Fédération nationale
des combattants volontaires

* * *

samedi 27 novembre 2010

FNCV : Le préfet de la Loire accusé de forfaiture par la FNACA !

Jacques Gagniard, président de la FNCV

Le préfet de la Loire, absent lors d'une cérémonie organisée par la FNACA le 19 mars à Saint Etienne, se voit accusé de forfaiture par le président de la FNACA.

Le préfet n'imaginait pas que cette absence aurait de telles conséquences. « De toute ma carrière dans la préfectorale, je n'avais encore jamais connu ça » dit Pierre Soubelet.

Cette absence passe mal auprès de Michel Huet, président départemental de la Fnaca, qui, lors de son discours lors de la cérémonie, emploie le terme de « forfaiture » pour se plaindre de l'absence du représentant de l'Etat. Un terme particulièrement fort puisqu'il désigne « un crime commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions » (dixit le dictionnaire Larousse). « Jamais personne ne m'avait traité de la sorte » s'insurge Pierre Soubelet. « Je ne pouvais laisser passer ça ». Dans les jours qui suivent la cérémonie, il porte plainte auprès du procureur de la République pour « outrage ».

La FARAC réagit: « Tous les anciens combattants ne sont pas en guerre avec le préfet »

Gabriel Esnault, président de la Fédération des associations régionales d'anciens combattants de la Loire (Farac) réagit à l'article publié dans les colonnes du Progrès le 18 novembre 2010.

« Non, tous les anciens combattants ne sont pas en guerre contre le préfet, note Gabriel Esnault qui estime, à titre personnel, que le terme de forfaiture est irrecevable. La Farac, elle aussi représentative du monde combattant ligérien, respecte tout à fait l'autorité, à qui elle sait exprimer ses analyses ou points de vue, même quand ils sont contraires, mais toujours en termes dignes et constructifs ».

Enfin, la photo d'archives choisie pour illustrer le sujet ne doit pas être source de confusion pour les lecteurs : il s'agit du dépôt de gerbe le 5 décembre par Gabriel Esnault, « président de la Farac, opposé à la commémoration du 19-Mars et partisan du respect de la loi de la République, qui a institué le 5 décembre pour rendre hommage aux morts pour la France en Afrique du Nord ».

La FNCV approuve pleinement la position de la FARAC

La FNCV, Fédération Nationale des Combattants Volontaires, par la voix de son président, tient à rappeler que la date du 19 mars, présentée comme une manifestation célébrant la fin de la guerre d’Algérie, est en fait bâtie sur l’ignorance des faits : il n’y a jamais eu le mot « ACCORDS » sur le document présenté à la signature des négociateurs; il n’a été apposé  par la partie adverse qu’une seule signature et les trois autres délégués du FLN n’ont pas signé, arguant d’une prétendue incompétence.

Tous les négociateurs français ont, pour leur part, signé le document. De retour à Paris, le document a été exploité en l’état et présenté à la presse comme « Accords d’Evian ». Voilà comment les Français, et en particulier les militaires français, ont cru pouvoir faire confiance à un adversaire qui n’avait nullement l’intention de respecter un hypothétique « cessez-le-feu ».

La suite dramatique, la fausse joie et les cruelles désillusions des militaires engagés en Algérie sont à présent, malheureusement connues. Il est aujourd’hui indispensable, au-delà des vaines querelles, d’attendre sereinement la levée du Secret Défense et d’obtenir enfin la consultation des archives pour annoncer aux Français, et surtout à ceux qui se rassemblent chaque année pour commémorer le 19 mars, comment ils ont été bernés et menés sur une voie qui ne correspondait en rien à celle d’un véritable cessez-le-feu.

Celui qui, début mai 1962, a dû écrire, comme jeune capitaine, aux parents de six de ses hommes, comment et pourquoi leur fils avait été assassiné par l’ALN alors que le prétendu cessez-le-feu était imposé à nos troupes, ne peut pas comprendre et admettre l’attitude politique de ceux qui portent la responsabilité d’organiser l’anniversaire du 19 mars 1962.

Jacques Gagniard, Président de la FNCV

* * *

mardi 12 janvier 2010

FNCV - Le mot du président : Sur les migrants afghans... Drapeau français brûlé... OPEX... Meilleurs voeux 2010...

Sur les migrants afghans…

De bonnes âmes trouvent inadmissible de renvoyer de France de jeunes réfugiés afghans vers leur pays en guerre, l'Afghanistan.

La compassion, bien connue des faiseurs d’opinion, va bon train. Il m’est revenu en mémoire, dans une situation identique, l’appel du général de Lattre aux lycéens d’Hanoi en 1951. Le nouveau gouvernement vietnamien, face à la montée en puissance des unités rebelles soutenues par la Chine, avait timidement lancé une mobilisation générale pour mettre le pays sur pied de guerre. Il fallait donc que le gouvernement prît ses responsabilités.

De Lattre décida alors de créer un effet psychologique puissant en s’adressant lui-même à la jeunesse vietnamienne. Aux lycéens d’Hanoi, il lança un appel pathétique les engageant à prendre parti : « Soyez des hommes, leur dit-il, si vous êtes communistes, rejoignez le Viet-minh ; il y a là-bas des individus qui se battent bien pour une cause mauvaise. Mais si vous êtes des patriotes, combattez pour votre patrie, car cette guerre est la vôtre… L’armée nationale est l’expression même de l’indépendance du Vietnam… »

Lire la suite...