Au moins deux morts et plusieurs blessés, l'assaillant abattu par la police !

Un guide touristique, un chef cuisinier polonais, un policier hors service, un ancien condamné à la perpétuité…
Six hommes ont courageusement aidé à la neutralisation de l’assaillant du London Bridge.

Après avoir été maîtrisé par des passants, l'assaillant, porteur d'une fausse ceinture explosive, a été abattu par la police !

Le maire de Londres a commencé par saluer les forces de l'ordre. Mais aussitôt après, Sadiq Khan a dressé des louanges à ceux qui étaient sur le London Bridge ce vendredi : « Ce qui est remarquable sur les images que nous avons vues, a souligné l'édile, costume sombre et mine grave, c'est l'héroïsme à couper le souffle de ceux qui ont littéralement couru vers le danger, sans savoir ce qui les attendait. » La reine elle-même a salué ensuite « les braves individus qui ont mis leur vie en danger pour aider et protéger les autres, sans penser à eux-mêmes ».

Ces six hommes -qui ont réussi à mettre fin au parcours meurtrier d' Usman Khan, 28 ans, ex-prisonnier en liberté surveillée qui a poignardé à mort un jeune diplômé de Cambridge et une femme encore non identifiée ce samedi soir sur le London Bridge- sont les nouveaux héros de la Grande-Bretagne. Avaient-ils remarqué la ceinture d'explosifs du terroriste quand ils l'ont plaqué à terre (faux explosifs, apprendra-t-on plus tard)?

Ils ont, en tout cas, attaqué le terroriste et l'ont immobilisé, à coups d'extincteur, mais aussi à l'aide d'une corne de narval, ce cétacé au rostre particulièrement développé. Les images vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrent en effet l'agresseur aspergé de neige artificielle et attaqué à l'aide d'un objet longiligne d'1m50.

«Nous te devons tous une pinte aussi !»

Sur ces images qui n'ont cessé de tourner partout, un des passants semble s'éloigner de l'homme allongé à terre, il porte dans la main un grand couteau et intime aux autres badauds l'ordre de s'éloigner. Il s'agit en fait d'un officier en civil de la police des transports, qui aurait traversé le pont en trombe pour désarmer le terroriste aux prises avec d'autres passants. « Donnez à cet homme une médaille, lance un usager de twitter sur Internet. Nous te devons tous une pinte aussi ! Tu ne devrais jamais plus avoir à payer pour une boisson, mon ami ! »

« J'ai fait ce qu'aurait fait n'importe quel Londonien », assure de son côté Thomas Gray, un guide touristique de 24 ans, qui aurait, lui, forcé le suspect à lâcher l'un de ses couteaux. Quant à l'homme armé d'une défense de narval, il s'appelle Luksasz.

Ce chef cuisinier d'origine polonaise a été salué comme tel par le maire Sadiq Khan, dans une allusion -peut-être- au Brexit : « Ce que nous avons vu hier, ce sont des citoyens ordinaires, y compris des Londoniens d'origine polonaise, agissant d'une façon extraordinaire », a précisé l'élu. Cet homme aurait décroché cet objet époustouflant du mur du Fishmonger's hall, le bâtiment où se tenait une réunion de réinsertion de prisonniers. L'endroit où Usman Khan se trouvait et d'où il a démarré sa course meurtrière.

Attaque revendiquée par Daech

Parmi les courageux il y a aussi James Ford, 42 ans. Ce passant téméraire est un condamné qui finit de purger une peine à perpétuité pour le meurtre en 2004 d'une attardée mentale de 21 ans. « Il n'est pas un héros, il ne le sera jamais, a martelé la tante de sa victime d'alors, nous ne savions pas que cet homme avait été libéré. »

Une réaction qui vient modérer un peu l'enthousiasme vis-à-vis de tous ces héros ordinaires sans remettre en cause leur bravoure de vendredi. James Ford fréquentait, semble-t-il, la même réunion de réhabilitation des détenus qu'Usman Khan. Ce dernier, libéré il y a un an après six ans derrière les barreaux, avait pris part en 2012 à la préparation d'une attaque contre la London Stock Exchange, la Bourse de Londres. Il portait toujours un bracelet électronique. L'attentat a été revendiqué samedi soir par l'Etat islamique.

Source : Le parisien.fr / Par Marion L’Hour, correspondante à Londres (Royaume-Uni)

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *