Selon des informations de France Info, un militaire de l’armée de Terre, âgé de 27 ans, a accidentellement perdu la vie lors d’un stage au Centre parachutiste d’entraînement spécialisé [CPES] de Cercottes [Loiret].

Le drame se serait produit le 7 octobre 2019. A priori, le jeune militaire, dont on ignore évidemment l’identité, aurait été victime d’un tir accidentel. « Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de cet accident », a précisé France Info. Il est probable qu’une enquête de commandement a été ouverte.

Le CPES de Cercottes est l’une des trois emprises utilisées par la Direction générale de la sécurité extérieure [DGSE] pour la formation et l’entraînement des membres du Service Action [SA], les deux autres étant le Centre parachutiste d’instruction spécialisée [CPIS] de Perpignan et le Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritimes [CPEOM] de Quélern.

Les accidents lors de tels stages sont rares. Le dernier en date [ou connu] remonte au 30 mars 2009. Ce jour-là, deux militaires avaient été tués lors d’un exercice impliquant la pose d’explosifs sur un véhicule. Malheureusement, ils n’eurent pas le temps de se mettre à distance de sécurité au moment de l’explosion de la charge.

Pour le moment, s’il n’a pas encore publiquement réagi, le ministère des Armées a confirmé la mort de ce jeune militaire auprès de France Info.

Source : ZONE MILITAIRE


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *