« Les opérations aéroportées comportent toutes un risque inhérent... »

Plus de 23 parachutistes de l’US Army blessés en atterrissant dans des arbres lors d’un saut d’entraînement

Les opérations aéroportées ne se passent pas toujours comme prévu. Et les parachutistes de la 4e Brigade relevant de la 25e Division d’Infanterie de l’US Army viennent d’en donner un nouvel exemple.

En effet, cette unité basée en Alaska a été sollicitée pour tenir le rôle de force adverse dans le cadre de manœuvres organisées à Camp Shelby [Mississippi], appelées "Operation Arctic Anvil" .

Ainsi, dans la nuit du 2 au 3 octobre 2019, les parachutistes de la 4th Infantry Brigade Combat Team ont embarqué à bord de trois avions C-130 Hercules, « avec un préavis minimal, comme pour un déploiement d’urgence. »

Seulement, l’exercice, mené de nuit, a mal tourné puisque, selon CNN, au moins 23 parachutistes [sur 87] ont été blessés lors de ce saut, qui s’est terminé dans une forêt de pins, à 400 mètres environ de la zone prévue. Certains d’entre eux sont restés accrochés à des arbres tandis que d’autres se sont blessés en arrivant brutalement au sol. Tous ont été pris en charge par les équipes médicales avant d’être admis à l’hôpital le plus proche. Et quatre d’entre-eux sont encore hospitalisés pour des fractures.

Dans un premier temps, le colonel Boby Ginn, qui commande Camp Shelby, a avancé que le vent aurait sans doute perturbé le saut des parachutistes. Un hypothèse toutefois prise avec prudence par le colonel Christopher Landers, le chef de corps de la 4e Brigade. « Il n’est pas certain que la météo ait été un facteur déterminant », a-t-il dit. En revanche, « il est possible qu’une erreur humaine en soit la cause », a-t-il avancé. « Les blessures lors des sauts sont assez courantes. A voir un tel nombre [de blessés] est relativement rare », a-t-il souligné.

« Les opérations aéroportées comportent toutes un risque inhérent. Nous nous efforçons de l’atténuer autant que possible », a fait valoir la 4e Brigade, via Facebook. « Maintenant que tous les soldats ont été retrouvés, notre objectif est de poursuivre l’entraînement. Malgré les défis auxquels nous sommes actuellement confrontés, les soldats placent toujours la mission en premier », a-t-elle ajouté.

Les troupes aéroportées américaines ne sont pas les seules à avoir récemment connu des déboires. En septembre, lors manoeuvres ayant mobilisé la 98e division parachutiste russe, deux véhicules de combat d’infanterie de type BMD se sont écrasés au sol, leur parachute ne s’étant pas ouvert après leur largage par un avion Il-76MD.

Source : ZONE MILITAIRE

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *