Un avion militaire belge de type F-16 s’est écrasé ce jeudi matin dans le Morbihan, sans faire de victime : les deux pilotes ont été éjectés de l'appareil.

Un avion militaire belge de type F-16 s’est écrasé ce jeudi matin dans le Morbihan, en plein vol d'entraînement. Les deux pilotes sont indemnes, a indiqué la préfecture. Le pilote et son co-pilote ont pu s’éjecter avant le crash.

L'avion avait décollé de Florennes (Belgique) et se rendait à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué.

"On peut confirmer qu’un F-16 biplace qui effectuait un vol d’entraînement s’est écrasé ce matin près de Lorient. Les deux occupants ont réussi à s’éjecter, les sièges éjectables ont fonctionné", a indiqué la Défense belge. "Une équipe de la Direction de la sécurité aérienne de la Défense se rend sur place depuis la Belgique", a-t-elle ajouté.

L'un des pilotes est resté accroché deux heures sur la ligne haute tension

Les secours, dépêchés sur la zone, ont pu rapidement prendre en charge un premier pilote.

Ils se sont ensuite affairés à décrocher le second pilote qui est resté accroché avec son parachute pendant plus de deux heures aux câbles d’une ligne EDF. Il a finalement pu être récupéré vers 13 heures par les pompiers aidés par les services de RTE (Réseau transport électricité), le gestionnaire du réseau électrique haute tension.

Le second pilote "a été décroché, on a les deux, pilote et copilote, en urgence relative. Ils sont vivants et sont blessés, ils sont pris en charge par les pompiers", a indiqué la préfecture.
L'avion "pas armé"

La cause de l’accident n’était pas connue dans l’immédiat

Selon la préfecture, l'avion "n’était pas armé et son chargement est en cours d’expertise".

Un périmètre de sécurité de 500 m a été mis en place autour du site du crash aérien et la gendarmerie est sur place pour sécuriser la zone.

Source : LeProgres.fr

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *