Déployé au Mali au titre de l’opération Barkhane, le médecin capitaine Marc Laycuras a perdu la vie, ce 2 avril 2019, après que le véhicule où il se trouvait a été la cible d’une attaque commise au moyen d’un engin explosif improvisé [IED]. Un autre militaire français a été blessé par l’explosion. Mais ses jours ne sont pas en danger.

L’annonce du décès du médecin capitaine Laycuras a été faite par Florence Parly, la ministre des Armées. « Médecin militaire, il a doublement consacré sa vie au service des autres et de son pays », a-t-elle affirmé. Son décès « force notre respect et notre reconnaissance » et « nous rappelle chaque jour le dévouement inlassable des femmes et des hommes du service de santé des armées sur tous les théâtres d’opérations », a-t-elle ajouté.

Né le 12 janvier 1989 à Cholet, Marc Laycuras avait été admis à l’École de santé des armées de Bordeaux en août 2007, après avoir suivi une brillante scolarité au lycée Edmond-Perrier, à Tulle. Sa réussite à l’examen classant national lui permit d’effectuer son internat à l’hôpital d’instruction des armées Percy, à Clamart.

Remarqué pour son humilité et son dévouement durant ses trois années d’internat, au cours desquelles il s’était consacré pleinement aux militaires blessés en opération, Marc Laycuras soutint, à l’école du Val de Grâce, sa thèse de médecine intitulée « Étude de la sensibilité et spécificité des signes cliniques et biologiques dans le diagnostic de l’appendicite aiguë de celle-ci. »

Reçu docteur en médecine le 13 octobre 2017, le jeune médecin avait ensuite été affecté à la 120e antenne médicale du Mans, rattachée au 14e centre médical des armées, au profit des marsouins du 2e RIMa. En février dernier, il avait rejoint le Mali en tant que médecin du poste médical soutenant le 2e RIMa, après avoir été désigné pour soutenir le groupement tactique interarmes (GTD Richelieu  au titre de l’opération Barkhane.

« Le médecin capitaine Laycuras est mort pour la France, en allant au bout de son engagement. Ce sacrifice nous oblige », a souligné Mme Parly.

Le médecin-capitaine Marc Laycuras était marié et titulaire de la médaille de la Défense nationale.

Comme l’avait si bien dit le quotidien La Montagne, dans un article qui lui était consacré publié en novembre 2017, le docteur Laycuras était devenu « médecin militaire par amour d’autrui, avant tout, pour servir les autres et son pays. » Sur mer et au delà des mers, pour la patrie et l’humanité, toujours au service des Hommes… 

Source : Zone Militaire


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *