Si de nombreuses forces aériennes offrent la possibilité aux femmes de devenir pilotes de chasse, le Japon y a longtemps été réticent. Et ce n’est qu’en novembre 2015 qu’il s’est ouvert à cette possibilité, ce qui a permis au lieutenant Misa Matsushima de profiter de cette opportunité pour réaliser un « rêve d’enfance ».

En effet, cette jeune femme de 26 ans vient d’être « macaronée » pilote de chasse, ce 23 août. Et elle est donc la première à marcher dans les pas de Kiyotaké Shigeno, un des pionniers de l’aviation militaire japonaise qui a fait ses première armes en France, lors de la Première Guerre Mondiale.

Initialement, Misa Matsushima se destinait à devenir pilote de transport au sein des Forces aériennes d’autodéfense japonaise. Alors qu’elle avait entamé sa formation à cette fin, le ministère de la Défense décida de lever l’interdiction faite aux femmes de postuler pour devenir pilote de chasse. Elle a donc saisi l’occasion "au vol".

Et c’est ainsi que, dans les prochains jours, Misa Matsushima rejoindra la base aérienne de Nyutabaru et la 5e escadre aérienne pour piloter un F-15. Mais avant de prendre l’alerte opérationnelle, elle aura encore à effectuer un stage de quelques semaines.

« J’espère qu’elle deviendra un modèle pour les femmes qui aspirent à devenir des pilotes de chasse », a commenté Osamu Uemori, l’un de ses instructeurs, rapporte Kyodo News.

Actuellement, le taux de féminisation des forces d’autodéfense japonaises n’est que de 6,4% (sur 228.000 militaires). Et trois autres femmes suivent une formation pour devenir également pilotes de chasse.

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *