Si l’exécution de Loi de programmation militaire 2019-2025, qui a été présentée, ce 8 février 2018, en Conseil des ministres, se déroule comme prévu, alors l’armée de Terre présentera un nouveau visage d’ici 7 ans. Et son chef d’état-major (CEMAT), le général Jean-Pierre Bosser, peut être satisfait étant donné que ses principales demandes ont été exaucées.

Ainsi, et comme le CEMAT l’avait demandé à plusieurs reprises lors de ses auditions parlementaires, le programme SCORPION (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’info-valorisation) sera non seulement accéléré mais aussi ses ambitions seront aussi revues à la hausse.

En 2025, l’armée de Terre pourra donc compter sur des effectifs d’une Force opérationnelle terrestre (FOT) maintenus à 77.000 soldats. En outre, « la moitié des véhicules du segment médian aura été livrée dans le cadre du programme SCORPION, soit 936 véhicules blindés multi-rôles lourds GRIFFON, 150 engins blindés de reconnaissance et de combat JAGUAR, 122 chars de combat LECLERC rénovés, 489 véhicules blindés multi-rôles légers VBMR-L, indispensables aux fonctions d’appui et de soutien », indique ainsi le rapport annexé au projet de LPM.

À cela viendront s’ajouter les 730 véhicules blindés légers (VBL)régénérés, qui seront livrés entre 2019 et 2025.

À l’horizon 2030, 1.872 GRIFFON, 300 JAGUAR, 200 chars Leclerc rénovés et 978 VBMR légers auront été livrés. D’ici là, ces véhicules cohabiteront encore avec les VAB et les AMX-10RC.

En outre, 32 canons de 155 mm de type CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie) seront livrés d’ici 2025, ce qui portera leur nombre en dotation au sein de l’armée de Terre à 109. Il s’agira ainsi de remplacer progressivement les AUF1.

Le système d’information du combat SCORPION (SICS), « le premier niveau de combat collaboratif info-valorisé, permettant la numérisation des actions de combat », sera déployé entre 2019 et 2025. « Cette nouvelle configuration constituera une rupture dans les modalités de conduite et d’exécution de la manœuvre, avec davantage de subsidiarité dans le commandement, de partage de l’information et donc une accélération de la boucle décisionnelle », fait valoir le rapport annexé.

Dans le même temps, les transmissions seront modernisées, avec le « complément de la phase 2 des systèmes de communication ASTRIDE », ce qui permettra d’accroître la connectivité des postes de commandement.

L’armée de Terre recevra également ses premiers radars GM60, ce qui lui donnera une « capacité de "déconfliction" de la troisième dimension, nécessaire aux combats aéroterrestres. »

S’agissant de l’aéromobilité, l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) disposera de 147 hélicoptères de reconnaissance et d’attaque, dont 67 Tigre en version HAD (appui et destruction). Le standard 3 de cet appareil sera lancé, en même temps que le renouvellement du missiles air/sol Hellfire, ce qui permettra « l’adaptation de l’appui au contact au niveau de menace future. »

L’ALAT recevra également 34 hélicoptères NH-90 TTH (elle en comptera 70 en 2025, dont 6, sur une cible de 10, seront utilisés par le 4e Régiment d’Hélicoptères des Forces spéciales – RHFS).

Quant aux drones tactiques, l’armée de Terre aura ses trois systèmes « Patroller » en 2025. Deux autres seront commandés pour être mis en service en 2030.

Par ailleurs, les livraisons de fusils d’assaut HK-416F seront accélérées (93.000 exemplaires d’ici 2025, contre 60.000 selon la LPM 2014-2019 actualisée). Il en ira de même pour les Missiles moyenne portée (MMP), avec 1.950 unités livrées (contre 1.550).

Enfin, des études seront financées dans le cadre du développement d’un nouveau char lourd de combat (MGCS), dans le cadre d’une coopération franco-allemande. Idem pour préparer la rénovation des 629 Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) et le renouvellement du système FELIN (Fantassin à Équipements et Liaisons INtégrés).

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.


* * *