Rheinmetall et Steyr Mannlicher ont mis au point un nouveau fusil d’assaut

L’allemand Rheinmetall et l’autrichien Steyr Mannlicher ont développé conjointement le RS556, un nouveau fusil d’assaut modulaire, chambré en calibre 5,56×45 mm OTAN, en vue de le proposer à la Bundeswehr, qui doit remplacer ses fusils HK G-36 à partir de 2019.

Le RS556 reprend les grandes lignes du fusil STM 556 de Steyr Mannlicher, qui, disponible depuis 2012, a la particularité d’être doté d’un système de lubrification sec permettant d’adapter la longueur du canon (de 417 à 508 mm) en fonction de la mission.

En version standard, le RS556 est muni d’un canon de 406mm de longueur et d’un chargeur pouvant contenir 30 cartouches. D’une masse de 4,2 kg, ce fusil dispose d’une crosse télescopique.

« Très ergonomique et facile à manipuler », ce fusil pourra donc accueillir 7 canons de taille différente : 293 mm et 330 mm en configuration « arme de défense personnelle », 370 mm (carabine), 406mm et 45mm (fusil), 505 mm et 550 mm (fusil de précision).

Compatible avec le programme « Infanterist der Zukunft » (IdZ – Enhanced System) et pouvant être équipé d’un lance-grenades de 40 mm, le RS556 est aussi doté d’un rail Picatinny (normes MIL-STD-1913, STANAG 2324 et STANAG 4694) sur lequels il sera possible de monter différents équipements optroniques.

Enfin, les deux industriels assurent qu’avec son système de culasse « spéciale », le RS556 est en mesure de « toujours fonctionner de manière fiable, même dans des conditions extrêmes, c’est à dire dans des environnements très chauds ou froids ». Un argument qui devrait plaire à la Bundeswehr, après ses critiques à l’égard du HK G-36, au sujet duquel elle a affirmé qu’il perdait en précision sous forte chaleur.

Source : Zone Militaire


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *