À l’occasion du dernier 14 Juillet 2016, le président Hollande a annoncé que la France et l’Allemagne allaient lancer une initiative en faveur de la défense européenne. Et, cette semaine, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a estimé qu’il y avait une « fenêtre d’opportunité entre maintenant et décembre pour prendre des mesures « fortes ».

Les propositions franco-allemandes seront présentées à l’occasion du prochain sommet européen de Bratislava, le 16 septembre 2016, et serviront de « base de réflexion sur une relance » de la défense européenne ». Et cela afin de la rendre « plus active et plus utile sans se substituer aux appareils nationaux de défense qui restent par définition la clé de la sécurité des Etats-membres de l’UE », fait-on valoir dans l’entourage de M. Le Drian, rapporte l’AFP.

Le contenu de ces propositions n’est pas encore connu. Toutefois, l’idée est de « déclencher plus facilement les opérations de l’UE », en s’appuyant sur des mesures « concrètes » et non sur des concepts irréalistes.

D’après le quotidien allemand Sueddeutsche Zeitung, il y aurait, parmi les mesures qui seront avancées, la création d’un grand quartier général européen (rendu possible après le Brexit dans la mesure où Londres n’en a jamais voulu), la mise en place d’un centre commun en matière d’observation par satellite et la mutualisation de capacités logistiques et de moyens dans le domaine de la médecine militaire. En outre, les États membres devraient pouvoir avancer sur certains dossiers sans qu’il y ait nécessairement un accord des 27.

Au ministère français de la Défense, l’on estime que l’on pourrait s’appuyer sur l’Eurocorps pour lancer plus rapidement des opérations dans le cadre européen. Cet état-major basé à Strasbourg est déjà en effet susceptible d’être engagé dans des interventions faites au profit de l’UE et de l’Otan, en mobilisant des forces mises à sa disposition par la France, l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et l’Espagne.

Enfin, l’initiative franco-allemande pourrait aussi mettre à contribution l’UE pour financer davantage les efforts de recherche dans le domaine militaire afin de renforcer l’industrie européenne de l’armement

Source : Zone Militaire


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *