Le service de presse de Armées, annonce la mort de 3 sous officiers en Lybie

Mise à jour : 20/07/2016 10:45

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, déplore la perte de trois sous-officiers français décédés en service commandé en Libye.

Il salue le courage et le dévouement de ces militaires engagés au service de la France qui accomplissent, tous les jours, des missions dangereuses contre le terrorisme.

Le ministre adresse à leurs familles et à tous leurs proches l’expression de ses condoléances, de sa tristesse et de tout son soutien. Il les assure de la reconnaissance de la Nation.

Source : Dicod Presse

* * *

Ndlr 09:24 20/07/2016 : Interrogés au sujet de la morts de 2 soldats des forces spéciales en Libye, le porte parole du gouvernement, Stéphane Le Foll déclare "Je ne confirme pas cette information". Il a par contre ajouté : "Les forces spéciales sont là, bien sûr, pour aider et faire en sorte que la France soit présente partout pour lutter contre les terroristes."  Stéphane Le Foll a aussi déclaré que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, préparait avec les Américains une "attaque coordonnées" de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique à Mossoul, en Irak.

* * *

23:37 - 19/07/2016

Deux soldats des forces spéciales françaises ont (ndlr: auraient) été tués dans le crash de leur hélicoptère à Benghazi (Libye), rapporte Associated press, reprise par le New York Times (en anglais), mardi 19 juillet. L'attaque est survenue dimanche, précise l'agence.

Selon l’agence américaine Associated Press, qui cite des militaires libyens, c’est un missile sol-air et des tirs d’armes lourdes qui ont touché l’appareil.

Contacté par l'agence américaine, le ministère de la Défense n'a pas commenté l'information. Il a expliqué qu'il ne communiquait pas d'élément sur ses forces spéciales.

A Benghazi, les milices et les unités de l'armée sont sous le commandement du controversé général Khalifa Haftar, loyal aux autorités parallèles de l'est du pays. Livrée aux milices et minée par les luttes de pouvoir, la Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011 à la suite d'une rébellion soutenue par les Occidentaux.

Source : FranceTVinfo.fr

* * *

Ces deux membres des forces spéciales sont morts dans un crash d'hélicoptère dimanche dernier à Benghazi.

Une attaque revendiquée. L'hélicoptère, où étaient deux membres des forces spéciales françaises, s'est crashé dimanche dernier dans la ville de Benghazi, située dans l'est du pays, ont déclaré mardi des officiels qui ont souhaité rester anonymes. Selon eux, il n'y a eu aucun survivant. Une milice, appelée la "brigade de défense de Benghazi", a revendiqué l'attaque, précisant qu'elle avait utilisé un missile sol-air SA-7.

Source : Europe1.fr

* * *

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *