L’adjudant Alain Nicolas de l’antenne GIGN d’Orange a été tué le 21 mai 2016 lors d’une intervention à Gassin (Var).

Un forcené, âgé de 80 ans et armé d’un fusil de chasse, a ouvert le feu contre les gendarmes alors qu’ils procédaient au bouclage de son domicile. Dans un premier temps, l’homme avait tiré sur sa compagne, qui avait pu s’enfuir et donner l’alerte. Les gendarmes de Saint-Tropez se sont rendus sur place, demandant le renfort de l’antenne régionale du GIGN (ex-PI2G). L’adjudant Nicolas a été blessé au cou et il est mort vers 12h30.

Le forcené a tenté de s’échapper puis de se suicider avec son arme. Il est grièvement blessé.

L’adjudant Nicolas était marié et père de deux enfants de 11 et 7 ans.

C’est le 7ème gendarme qui a trouvé la mort en service depuis le début de l’année.Vendredi, quatre gendarmes sont décédés lors d’un accident d’hélicoptère dans les Pyrénées.

Source : Secret Défense - Jean Dominique Merchet

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *