Le meurtre de huit policiers tués dimanche a été revendiqué par la branche égyptienne du groupe djihadiste État islamique (EI).

Ce mouvement qui a fait allégeance à l'EI en novembre 2014 a déjà revendiqué la plupart des attaques et attentats qui ont fait des centaines de morts parmi les policiers et les soldats en Égypte ces trois dernières années.

« Une unité de soldats du califat a attaqué un minibus transportant huit apostats de la police criminelle à Helwan (...) et les a tous tués », affirme l'État islamique Égypte sur l'un de ses comptes Twitter. Il assure avoir ainsi « vengé les femmes pures détenues dans les prisons des apostats ».

Les attaques se multiplient

En pleine nuit, des inconnus avaient ouvert le feu sur un minibus transportant huit policiers en civil, dont un lieutenant, tuant tous ses occupants, à Helwan, dans la banlieue sud du Caire, selon le ministère de l'Intérieur. Les groupes djihadistes, ceux ayant fait allégeance à l'EI en particulier, multiplient les attaques meurtrières visant essentiellement la police et l'armée depuis que l'armée a destitué le 3 juillet 2013 le président islamiste démocratiquement élu Mohamed Morsi. Le pouvoir du chef de l'État Abdel Fattah al-Sissi réprime depuis toute opposition islamiste, mais aussi laïque et libérale. 

Source : Le Point International


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *