L’aviation française a de nouveau frappé  le camp terroriste de l’État islamique en Syrie à Raqqa

L'aviation française a de nouveau bombardé le fief du groupe État islamique (EI) à Raqqa, dans le nord de la Syrie, dans la nuit de lundi à mardi, détruisant un centre de commandement et un centre d'entraînement, a annoncé l'état-major des armées françaises. « L'armée française a conduit pour la seconde fois en l'espace de 24 heures un raid aérien contre Daesh (acronyme de l'EI en arabe) à Raqqa en Syrie », a-t-il indiqué dans un communiqué.


Le raid, effectué à 1 h 30, heure française, était « constitué de dix avions de chasse - Rafale et Mirage 2000 - qui ont été engagés à partir des Émirats arabes unis et de la Jordanie » et ont largué 16 bombes, une mission d'un format comparable à celle de dimanche soir. « Les deux objectifs ont été frappés et détruits simultanément », précise le communiqué. « Conduit en coordination avec les forces américaines, le raid visait des sites identifiés lors de missions de reconnaissance préalablement réalisées par la France ». L'aviation française intervient depuis septembre en Syrie contre l'EI.

« Il est normal que la France prenne les devants dans la mesure où elle est attaquée par Daesh », avait déclaré le week-end dernier le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères. Les chasseurs français ont lancé leur offensive dimanche en larguant 20 bombes sur le fief de l'organisation situé dans l'est de la Syrie.

Source : LePoint.fr

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *