= DEUIL NATIONAL =

La Tour Eiffel, fermée depuis les attentats de vendredi 13 novembre, sera illuminée aux couleurs tricolores bleu-blanc-rouge lundi, mardi et mercredi de 19H00 à 01H00, a annoncé à l'AFP la Société d'exploitation de Tour Eiffel (SETE).

Outre cette illumination spéciale, sera projetée sur la Tour la devise en latin de la capitale "Fluctuat nec mergitur" (Il est battu par les flots mais ne sombre pas), a-t-on précisé. La SETE n'était pas en mesure lundi en début d'après-midi de donner le jour et l'heure de réouverture au public du célèbre monument parisien.

Source : LeParisien.fr

#‎VendrediNoirParis‬  |  #‎Vendredi13Paris‬  |  #‎ParisNovember13  |   

* * *

Un lien entre les filières djihadistes de Toulouse, Bruxelles et les attentats de Paris !

Proche de Mohamed Merah, il a revendiqué les attentats de Paris : qui est Fabien Clain ?
Ce Réunionnais, dont la voix a été identifiée sur la revendication des attentats de Paris, pourrait être un trait d'union entre les filières djihadistes de Toulouse et de Bruxelles.

Le choix par Daech de cet homme bien connu des spécialistes de l'islamisme français est tout sauf anodin. Proche de Mohamed Merah et soupçonné d'avoir téléguidé Sid Ahmed Ghlam lors de l'attaque avortée de l'église de Villejuif, ce Réunionnais pourrait être un trait d'union entre les filières de Toulouse et de Bruxelles.

Source : Nouvelobs.fr

* * *


115.000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés sur l’ensemble du territoire, assure Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est défendu ce mardi de toute faille dans le renseignement, affirmant que le "risque zéro [...] n'existe pas" face aux attentats, et précisé qu'un total de 115.000 policiers, gendarmes et militaires étaient mobilisés sur le territoire.

"Depuis maintenant des mois, nous procédons à des investigations, nous arrêtons ceux qui reviennent de Syrie, nous procédons à la neutralisation de ceux qui veulent commettre des attentats", a détaillé le ministre de l'Intérieur sur France Info, rappelant que "pendant l'été, ce sont six attentats que nous avons déjoués".

Source : Nouvelobs.fr

* * *



Kerry: la Syrie peut-être à quelques "semaines" d'une transition politique

La Syrie est peut-être à quelques "semaines" seulement d'une "grande transition" politique entre le régime de Damas et l'opposition, a jugé mardi à Paris le secrétaire d'Etat américain John Kerry, dans la foulée du compromis international conclu à Vienne.

"Nous sommes à des semaines, en théorie, de la possibilité d'une grande transition en Syrie" et "nous allons maintenir la pression sur ce processus (...) Nous ne parlons pas de mois, nous parlons de semaines, espérons-le", a déclaré M. Kerry à quelques journalistes voyageant avec lui dans la capitale française, quatre jours après les attentats de Paris.

Source : LePoint.fr

* * *

Anonymous vs Daech Hackers !

Par deux fois après les attentats du 13 novembre à Paris, les hackers du collectif Anonymous ont prévenu dans des vidéos qu'ils allaient s'attaquer à Daech.
Peu de temps après, vraisemblablement lundi soir, des hackers pro-Daech ont répondu dans une vidéo diffusée par le biais d'un canal de propagande jihadiste de l'application Telegram Messenger.

9200 comptes Twitter révélés

Voilà quelques jours, Anonymous a mis au jour la liste de 9200 comptes Twitter gérés par des supporteurs de Daech et publiée initialement en mars 2015 après les attentats de Charlie Hebdo. Baptisée #OpParis, cette opération a pour but d'exiger la suppression de ces comptes qui relaient des messages de propagande jihadiste, précise Business Insider.

Dimanche, le collectif des Anonymous promettait dans une vidéo de «traquer» Daech et de lancer «l'opération la plus importante jamais réalisée contre» les jihadistes. Lundi, les membres canadiens d'Anonymous ont confirmé cette menace, jurant de «coordonner une série d'attaques informatiques sans précédent».

Source : LeParisien.fr

* * *


Attentats à Paris : les annonces de François Hollande divisent la classe politique

La majorité a salué les décisions du chef de l'État. À droite, les avis sont plus partagés. Une équipe de France 3 fait le point.

François Hollande a fait toute une série d'annonces hier, lundi 16 novembre, devant le Congrès à Versailles, après les attentats de Paris. C'est en chef de guerre que le président de la République a souhaité s'adresser aux parlementaires. Parmi les mesures annoncées : une prolongation de l'État d'urgence, une révision de la Constitution, des déchéances de nationalité, un appel à une grande coalition en Syrie. François Hollande a multiplié les annonces, saluées par la majorité. "Je crois que les moyens financiers, ils faut les mettre dans la loi de finances (...) Il faut se donner les moyens, même si ça coûte de l'argent", déclare Jean-Marc Ayrault.

"Passer à l'acte"

En revanche à droite, après les annonces, on attend des actes concrets. Certains jugent inutile une réforme de la Constitution, comme Alain Juppé : "On annonce, maintenant, il faut passer à l'acte". À la gauche de la gauche, les critiques vont plus loin. Ce matin dans les couloirs de l'Assemblée, on reproche au chef de l'État des mesures clairement empruntées à la droite. Malgré certaines voix divergentes, l'heure est encore au deuil et à l'union nationale.

Source : FranceTVinfo.fr

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *