ATTENTATS TERRORISTES A PARIS...
PLUSIEURS DIZAINES DE MORTS !

EN DIRECT.De multiples fusillades ont éclaté vendredi soir, à Paris. Une prise d'otages est actuellement en cours au Bataclan. Le RAID est sur place.


A cette heure, au moins 18 personnes sont décédées dans des attaques multiples dans le secteur du Stade de France, dans le nord de la capitale, et à Paris rue de Charonne ainsi que dans la salle de spectacle du Bataclan où une prise d'otages est en cours, a indiqué la préfecture de police.

Des fusillades dans le Xe arrondissement de Paris et des explosions dans le secteur du stade de France se sont produites vendredi 13 novembre au soir, faisant des blessés, a-t-on appris de sources concordantes. Au moins 18 personnes sont décédées dans des attaques multiples dans le secteur du Stade de France, et à Paris rue de Charonne ainsi que dans la salle de spectacle du Bataclan où une prise d'otages est en cours, a indiqué vendredi soir la préfecture de police à l'AFP.

Selon le tout premier bilan de la préfecture de police de Paris, trois personnes ont été tuées dans des explosions dans le secteur du stade de France où se déroulait un match amical France-Allemagne et 15 sont décédées au Bataclan.

Ces attaques surviennent dix mois après les attentats djihadistes de janvier contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et un supermarché casher à Paris, qui avaient fait 17 morts et ont été suivis de plusieurs autres attaques ou tentatives. La dernière en date s'était produite le 21 août à bord d'un train à grande vitesse Thalys entre Bruxelles et Paris. Un carnage avait alors été évité par des passagers, dont des militaires américains en vacances, qui avaient maîtrisé un tireur armé d'une kalachnikov et d'un pistolet. Deux personnes avaient été blessées. L'assaillant, Ayoub El Khazzani, jeune Marocain signalé aux services de renseignement comme islamiste radical, avait été interpellé.

Les événements en direct :

23h13 - Le stade de France évacué par trois portes

Les spectateurs qui ont assisté au match amical France - Allemagne (2-0) au Stade de France vendredi soir ont été invités à quitter l'enceinte par trois portes (nord, sud et ouest), selon des annonces du speaker et sur les écrans géants. Selon des journalistes de l'AFP sur place, plusieurs milliers de spectateurs ont trouvé refuge sur la pelouse et s'y trouvaient toujours à 23h10, dans le calme. L'accès des journalistes à la zone mixte (lieu des entretiens avec les joueurs) et à la salle de conférence de presse des entraîneurs était impossible.

23h10 - La première explosion entendue en direct à la télévision pendant le match de football France-Allemagne au Stade de France

    La première explosion entendue en direct à la télé pendant France - Allemagne (via @iMiaSanMia) https://t.co/unhRKKJ65x #fusillade
    — Cédric Garrofé (@cedricgarrofe) 13 Novembre 2015


23h00 : Le quartier autour du Bataclan (République) est entièrement bouclé par la police.

22h50 : François Hollande et Manuel Valls en cellule de crise place Beauvau

Le président François Hollande était vendredi soir au ministère de l'Intérieur où un "point de la situation" était en cours après les attaques multiples à Paris, dont une prise d'otages en cours, qui ont fait au moins 18 morts, a-t-on appris auprès de son entourage.

22h41 : Hollande a quitté précipitamment le Stade de France

Le président François Hollande était vendredi soir au ministère de l'Intérieur où un "point de la situation" était en cours après les fusillades dans le centre de Paris et des explosions dans le secteur du stade de France, a-t-on appris auprès de son entourage. Le chef de l'Etat a quitté précipitamment le stade de France, au nord de la capitale, et faisait "actuellement un point de la situation au ministère de l'Intérieur avec tous les services concernés", a-t-on indiqué de même source.

22h35 : prise d'otages au Bataclan

22h33 - Au moins 18 morts à Paris selon la préfecture de police

Source : Challenges.fr - AFP

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *