Attentat terroriste dans le site gazier Air Products - Un mort et des blessés !

Un attentat a été commis ce vendredi matin sur un site de gaz industriels près de Lyon, faisant un mort et deux blessés légers. Un corps décapité et des morceaux de tissus laissant apparaître des inscriptions en arabe ont été retrouvés près du site. Un homme a été interpellé et identifié.

Une personne est morte et plusieurs ont été blessées dans un attentat commis vendredi matin contre une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, ville de 6000 habitants située au nord de l'Isère, près de Lyon. L'usine se trouve dans une très grande zone industrielle, avec beaucoup d'entrepôts, près de l'autoroute A43.

• Une explosion vers 10H00

Une forte explosion suivie d'un incendie s'est produite sur le site de l'entreprise Air Products, où sont entreposées des centaines de bonbonnes de gaz. Selon les premiers éléments de l'enquête, un ou plusieurs individus ont foncé sur l'usine à bord d'une camionnette. Un des auteurs de l'attentat serait ensuite entré à l'intérieur, un drapeau islamiste à la main, et y aurait fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz. «Une grosse déflagration» a été entendue peu avant 10 heures, selon plusieurs témoins. L'explosion a fait un mort et au moins deux blessés légers. Une quarantaine d'employés du site ont été évacués.

• Un homme arrêté, un deuxième homme recherché

En fin de matinée, un homme soupçonné d'être l'auteur de l'attentat a été arrêté par les gendarmes et placé en garde à vue. Selon une source proche du dossier, il est connu des services de renseignements mais refuse de parler. Il a été identifié, selon François Hollande. Des recherches sont en cours pour vérifier s'il n'était pas accompagné d'un complice. En effet, plusieurs sources indiquent qu'il pourrait y avoir un deuxième auteur présumé. Ce dernier pourrait faire partie des deux blessés recensés.

Mise en scène macabre : Un homme retrouvé décapité à proximité !!!

Un corps décapité a été retrouvé à proximité de l'usine. «Mais on ne sait pas encore si le corps a été transporté sur place ou pas», a précisé une source. Sa tête était accrochée à un grillage extérieur, recouverte d'inscriptions en arabe et encadrée par des morceaux de drapeau, un noir et un blanc, portant aussi des inscriptions en arabe. La décapitation est un mode opératoire qui évoque une signature du groupe terroriste Etat islamique.

• Déploiement des secours et des forces de l'ordre
Des gendarmes sécurisent la zone où un corps décapité a été retrouvé près de la société Air Products à Saint-Quentin-Fallavier.

Des pompiers et des gendarmes ont été déployés autour de l'entreprise. Le périmètre était bouclé autour de ce site classé Seveso et un hélicoptère survolait la zone en fin de matinée. D'après Le Point, le Groupe d'Intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) aurait été envoyé sur place. Par ailleurs, une cellule de crise a été activée à l'hôpital de Bourgoin-Jallieu afin de gérer la situation et de prendre en charge les nombreuses personnes qui ont été témoins de l'attaque, rapporte de son côté Le Dauphiné libéré.

• Vigilance renforcée en Rhône-Alpes

De Colombie, où il est actuellement en déplacement, Manuel Valls a ordonné une «vigilance renforcée» sur tous les sites sensibles de Rhône-Alpes. Pour l'heure, il n'a pas prévu de rentrer mais se tient prêt à revenir au besoin, selon Matignon. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui était en déplacement dans le Rhône voisin vendredi matin, s'est rendu sur place en fin de matinée. À la mi-journée, le parquet antiterroriste ouvrait une enquête pour assassinats en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. François Hollande, a écourté sa visite à Bruxelles et devait être de retour à Paris en début d'après-midi. Un conseil de défense se réunira à 15H00 à l'Elysée.

Source : LeFigaro.fr

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *