La stratégie du nénuphar selon le Pentagone...

La semaine passée, le président américain, Barack Obama, a annoncé l’envoi en Irak de 450 instructeurs militaires supplémentaires afin de former essentiellement des combattants sunnites pour reprendre le terrain conquis par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh).

Ces instructeurs, qui s’ajouteront aux 3.100 déjà déployés en Irak, devraient être affectés à la base aérienne d’al-Taqadoum, implantée dans la province d’al-Anbar, en grande partie contrôlée par l’EI.
Mais ce ne serait qu’un début, même si la Maison Blanche a affirmé que, pour le moment, « il n’y a pas de plans immédiats ».

« Ce que nous faisons à Al-Taqadoum est quelque chose que nous envisageons de faire ailleurs », a en effet affirmé le colonel Steve Warren, un porte-parole du Pentagone, le 11 juin 2015. Le même jour, le général Martin Dempsey, le chef d’état-major interarmées, a également évoqué de possibles nouvelles implantations américaines en Irak, selon la stratégie dite du « nénuphar ».

« Au fur et à mesure que les troupes irakiennes avanceront et s’éloigneront des bases déjà existantes, il peut être nécessaire d’en établir de nouvelles dans le cadre d’une stratégie du ‘nénuphar’ », a-t-il affirmé lors d’un déplacement à Naples.

« Nous regardons tout le temps si d’autres sites pourraient être nécessaires », a-t-il ajouté. « Je pourrais en voir un dans le couloir Bagdad-Tikrit-Kirkouk vers Mossoul », la seconde ville d’Irak conquise par l’EI en juin 2014, a-t-il expliqué.

Pour traverser une mare à sec, une grenouille va de nénuphar en nénuphar. D’où le nom de la stratégie évoquée par le général Dempsey.

Interrogé sur le fait de savoir si les États-Unis fournissent assez de moyens militaires pour contrer l’EI, ce dernier a répondu que l’armée américaine peut faire beaucoup mais qu’il revient aussi « aux Irakiens, aux Saoudiens, aux Israéliens et aux Turcs de créer un environnement où ces groupes [ndlr, jihadistes] ne puissent pas apparaître ». 

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *