Le projet d’actualisation de la Loi de programmation militaire 2014-2019 a révisé ses objectifs en matière de déflation d’effectifs. Si l’armée de Terre va devoir massivement recruter afin de disposer d’une Force opérationnelle terrestre à 77.000 hommes (contre 66.000 comme il était initialement prévu), la Marine nationale et l’armée de l’Air vont en faire autant pour les spécialités liées à la protection défense (Prodef).

Ainsi, selon Air&Cosmos, il est question de recruter 400 fusiliers de l’Air supplémentaires. « Cette décision traduit l’importance de sécuriser les matériels aéronautiques entreposés sur les bases aériennes, aussi bien en France qu’à l’étranger » écrit l’hebdomadaire. Cela permettra, en outre, de constituer un vivier plus étoffé pour le recrutement des Commandos parachutistes de l’Air (CPA 10, 20 et 30). Pour rappel, l’armée de l’Air devait initialement recruter 7.000 jeunes d’ici 2017, toutes spécialités confondues.

Même chose pour la Marine nationale. Dans un entretien accordé à Ouest France (édition du 23 mai), le contre-amiral Olivier Coupry, le commandant de la Force des fusiliers marins et commandos (ALFUSCO) a souligné que les attentats commis à Paris les 7 et 9 janvier 2015 ont eu notamment pour conséquences « un besoin immédiat et important de renforcement de la protection de nos installations militaires » ainsi que la mobilisation de personnels dans le cadre de l’opération intérieure Sentinelle, en particulier à Brest et à Toulon.

Le contre-amiral Coupry a expliqué avoir pris des mesures pour accroître l’attractivité de la spécialité des fusiliers marins et juguler ainsi une « hausse des départs subis » qu’il avait du « mal à contrôler » après sa prise de fonction. « On a changé de paradigme dans la tête des marins. Ils sont passés de gardiens militaires à combattants. Ils sont revenus dans la grande tradition des fusiliers marins. Je voulais leur redonner de la fierté et le sens de ce métier-là. Ce ne sont pas des vigiles », a-t-il dit.

Mais, avec le rythme opérationnel actuel, il est nécessaire d’augmenter les effectifs. « On va recruter 500 fusiliers marins dont une part importante sera affectée à la Forfusco. Sur 2015, on augmente notre recrutement de 50 %. C’est considérable », a ainsi annoncé le contre-amiral Coupry, qui a par ailleurs évoqué le projet de créer un 7e commando de marine, lequel « nécessite encore des compléments d’études » avant de voir effectivement le jour.

Source : Zone Militaire

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *