Quatre lycéens mineurs de l'Ecole des pupilles de l'air, un lycée militaire situé à Montbonnot- Saint-Martin (Isère), ont été mis en examen, jeudi 2 avril, pour association de malfaiteurs. Ces "pipins", selon le surnom des élèves, préparaient un attentat à l'explosif contre la mosquée Essalam de Montélimar (Drôme) - ville dont est originaire l'un des quatre garçons.

Des matériels, des armes et des documents compromettants ont été retrouvé par les gendarmes chargés de l'enquête. Placés sous contrôle judiciaire, ces pipins ont été exclus du lycée à titre conservatoire. Il s'agit de quatre élèves de première et de terminale, âgés de 16 et 17 ans. L'un d'entre eux, visiblement inquiet de la tournure que prenait le projet, a pris peur et s'est confié à des proches.

La direction de l'Ecole a ensuite averti elle-même la gendarmerie de l'air. «S'ils étaient loin d’être en capacité de passer à l’acte, ils avaient tout de même sérieusement avancé leur projet», a indiqué une source judiciaire au Dauphiné libéré.

Réagissant à cette affaire, le colonel Jean-Pascal Breton, chef du sirpa-air a assuré que «l'armée de l'air est scandalisée par le comportement de ces jeunes dont les intentions ne correspondent pas aux valeurs de l'armée de l'air, ni à celles enseignées dans l'école». L'armée de l'air reconnait «une possible radicalisation d’un certain nombre d’élèves».

L'Ecole des pupilles de l'air accueille 750 élèves, du collège aux classes prépas. C'est le seul lycée militaire de l'armée de l'air. 

Source : Jean Dominique Merchet - Secret Defense

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *