Les djihadistes de l’Etat islamique perdent le contrôle de Kobané

Après quatre mois de combats, l’Etat islamique connaît sa plus importante défaite à Kobané.

Les forces kurdes ont chassé le groupe Etat islamique (EI) de la ville syrienne de Kobané, une défaite cuisante pour les djihadistes après plus de quatre mois de combats, rapporte lundi une ONG.

«  La milice des YPG (Unités de protection du peuple kurde) a chassé l’EI de Kobané et contrôle quasi-totalement la ville  », a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), précisant que les djihadistes se sont repliés dans les environs de Kobané. «  Certains djihadistes combattent encore à l’extrémité-est de Kobané, notamment à la périphérie du quartier Maqtala  », précise l’ONG.
Plus d’un millier de djihadistes morts à Kobané

Il s’agit de la plus importante défaite de l’EI en Syrie depuis l’apparition de ce groupe dans le conflit en 2013 et, selon les analystes, cet échec porte un coup d’arrêt à son expansion territoriale.

L’EI a perdu plus de 1.000 djihadistes depuis le début de son offensive contre Kobané le 16 septembre.

Les combats, qui ont fait au total plus de 1.600 morts, et la détermination de l’EI à conquérir cette ville frontalière de la Turquie ont transformé Kobané en un symbole de la lutte contre ce groupe extrémiste qui contrôle de larges territoires en Syrie et en Irak. Les forces kurdes, au départ sous-équipées, ont bénéficié de l’appui crucial des frappes aériennes menées par une coalition internationale dirigée par Washington depuis le 23 septembre.

Une province libérée en Irak
La province de Diyala, dans l’est de l’Irak, a été libérée du groupe djihadiste par les forces irakiennes, a indiqué ce lundi un haut responsable militaire.

« Les forces irakiennes sont en contrôle total de toutes les villes, districts et cantons de la province de Diyala  », a indiqué le général Abdelamir al-Zaïdi.

Source : LeSoir.be - Photo AFP

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *