Xavier Bertrand, député UMP, veut rétablir le service national

En 1996, le président Chirac décidait la professionnalisation des armées et donc la suspension de la conscription. Depuis, les jeunes Français ne sont donc plus soumis à des obligations militaires, si ce n’est à participer à la Journée défense et citoyenneté (JDC).

Seulement, plus de 10 ans après le renvoi à la vie civile du dernier conscrit, le service militaire reste populaire. Ainsi, un récent sondage indiquait que 56,7% des personnes interrogées souhaitaient son rétablissement. Certains responsables politiques – de premier plan partagent aussi cette idée.

Ainsi, dans le cadre de sa campagne pour prendre les rênes de l’UMP, l’ancien président Nicolas Sarkozy a déclaré que la fin du service national aurait dû être soumise à un référendum. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il se serait prononcé pour une armée professionnelle…

En 2001, dans son livre sobrement intitulé « Libre », l’ex-locataire de l’Élysée estimait que «la question de la réduction nécessaire des dépenses militaires n’avaient pas été posée de façon suffisamment volontariste en France, contrairement aux autres pays», ce qui donne un élément de réponse à la position qu’il aurait eue si une telle consultation avait été organisée à l’époque.

Sans pour autant se prononcer sur un retour éventuel du service militaire, Ségolène Royal, actuellement ministre de l’Écologie, avait avancée l’idée, en 2010, d’un encadrement militaire des jeunes délinquants. Ce qui aurait permis de maintenir certaines casernes appelées à fermer dans le cadre de la refonte de la carte militaire.

Plus récemment, le secrétaire d’État aux Anciens combattants, Kader Arif, a dit regretter la suspension du service militaire. Une erreur, selon lui. « Je crois, au regard de ma propre histoire que le service militaire obligatoire était un formidable creuset républicain qui permettait à des jeunes gens, plus de 260.000 par an, venant d’origines sociales, de régions et de confessions différentes de pouvoir se retrouver et de se dire : ‘Nous sommes citoyens français’ », avait-il fait valoir en mai 2014.

Visiblement, il n’est pas le seul à penser cela. Ancien ministre, actuellement député et candidat aux primaires que l’UMP doit en principe organiser pour l’élection présidentielle de 2017, Xavier Bertrand s’est quant à lui prononcé pour le retour d’un service « national » dans les colonnes du Point.

Pourquoi ?
Parce qu’un service national, « avec le plus souvent un encadrement militaire », encouragerait le sentiment d’appartenance à la Nation. « Entre 18 et 25 ans, les jeunes auront l’obligation de consacrer trois mois à leur pays. Cela renforcera l’apprentissage de la vie en société, des valeurs républicaines », a expliqué M. Bertrand. Seulement, 3 mois de service, c’est un peu court… Cela vaut-il la peine de demander aux armées de se réformer une nouvelle fois pour un nouveau modèle ? « Cette dépense importante s’impose », a estimé l’ancien ministre. « Inutile de continuer à faire semblant avec le volontariat et le service civil », a-t-il conclu.  

Source : Armée Nation

CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *