Tensions. Les récentes échauffourées entre des centaines de Kurdes et d’islamistes à Hambourg révèlent une menace longtemps minimisée sur le sol allemand.

La chancelière Angela Merkel redoute elle aussi une radicalisation si la ville kurde syrienne de Kobané devait tomber aux mains des islamistes.

Des groupes salafistes radicaux sont apparus en Allemagne, nichés dans la communauté musulmane (4 millions de personnes). Leur menace a été analysée par Marwan Abou-Taam, expert auprès de la police de Rhénanie-Palatinat, consultant auprès de la Bundeswehr.

Son étude portant sur cette communauté, publiée en mars par l’Institut français des relations internationales, est sans équivoque : « Le phénomène de radicalisation chez les jeunes musulmans et les convertis à l’islam constitue une menace grandissante. »

Ils étaient au moins 4 500 personnes en 2012 : « Le salafisme représente un défi pour l’Allemagne, du fait de son rejet de la démocratie et des droits de l’homme, les partisans n’acceptant aucune autorité en dehors de Dieu. »  

Source : Valeurs actuelles


CGU : Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement, le contenu et la sécurité de notre site. En visitant notre site, et tout particulièrement avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation. Merci.

* * *