Lors de la visite qu'elle vient d'effectuer dans le nord de l'Irak, la ministre allemande de la Défense Ursula von de Leyen (CDU) a pu toucher du doigt les difficultés que rencontre la Bundeswehr, au travers des difficultés logistiques que celle-ci rencontre pour acheminer les armes et les formateurs au Kurdistan.

Der Spiegel pointe dans un article acide les pannes des Transall de la Luftwaffe... et autres "faillites, malchances et pannes" qui frappent la Défense Outre-Rhin.

A Berlin, le commissaire parlementaire aux forces armées - une fonction sans équivalent en France de contrôle indépendant des armées - Hellmut Könighaus vient de lancer un cri d'alerte : "Les missions extérieures de la Bundeswehr ne sont plus compatibles avec l'état actuel du matériel". Principal accusé : le manque de crédits pour le maintien en condition opérationnel des équipements. Les chiffres de la Bundeswehr sont en effet inquiétants:

Voici le tableau fourni par la Bundeswehr :

Systèmes d'armes  :  en parc - disponibles - opérationnels

  • Helicoptère Tigre : 31 - 10 - 10
  • Hélicoptère NH-90 : 33 - 8 - 8
  • Hélicoptère Sea King :  21 - 15 - 3
  • Hélicoptère Sea Lynx : 22 - 18 -4
  • Hélicoptère CH-53 : 83 - 43 - 16

 

  • Avion de combat Eurofighter : 109 - 74 -42
  • Avion de combat Tornado : 89 - 66 - 38

 

  • Corvette K-130 : 5 - 2 - 2
  • Sous-marin U 212 : 4 - 1 - 1
  • Frégate : 11 - 8 - 7

 

  • Véhicule blindé Marder : 406 - 280 - 280
  • Véhicule blindé Boxer : 180 - 70 - 70

 

On constate ainsi que sur les 198 avions de combat en ligne, seuls 80 sont opérationnels, soit 40 % de la flotte. La situation des hélicoptères de la Marine est consternant avec 3 vénérables Sea King et 4 Sea Lynx...
Selon les chiffres de l'Otan, l'Allemagne consacre 1,3% de son PIB à la défense contre 1,9% en France.

Source : Jean Dominique Merchet - Secret Défense


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *