Après la Normandie, la Provence célèbre le 70e anniversaire du débarquement du 15 août 1944

Dix semaines après "Overlord" en Normandie, ce sont au total quelque 850 embarcations qui ont débarqué dès le 15 août 1944 sur les plages du Var : 450 000 hommes, parmi lesquels 250 000 Français de l'Armée B, placée sous les ordres du général de Lattre de Tassigny - pour moitié des tirailleurs sénégalais et algériens, des goumiers et tabors marocains, des pieds-noirs, des marsouins du Pacifique et des Antilles.

Marseille sera libérée le 28 août

Au soir du 15 août, sur 100 000 hommes débarqués, un millier avaient péri, des pertes sans commune mesure avec le bilan effroyable enregistré sur les plages normandes. De manière générale, du reste, l'opération "Dragoon" dans son ensemble connaît "une réussite beaucoup plus rapide que prévu", résume l'historien Jean-Marie Guillon.

Elle permet la libération de Toulon dès le 27 août, et de Marseille le lendemain. En outre, elle implique une participation importante aux combats de troupes françaises, alors qu'elle n'était que symbolique le 6 juin. Primordiale sur le plan politique, elle permettra à la France de s'asseoir à la table des vainqueurs.

Des représentants de 28 Etats invités

Pour commémorer l'événement, c'est au total une quinzaine de cérémonies qui seront organisées dans le département du 14 au 16 août. Deux temps forts rythmeront le week-end: dans la matinée du vendredi 15 août, au Mont Faron, qui domine Toulon, une cérémonie au mémorial inauguré par le général de Gaulle en 1964, permettra à François Hollande de rendre hommage aux soldats alliés, forces françaises libres et soldats de l'Armée d'Afrique, résistants mais aussi civils.

A partir de 17h, une cérémonie internationale se tiendra à bord du porte-avions Charles De Gaulle, mouillant au large de Toulon. Des représentants de 28 Etats ont été conviés à assister à une revue navale, précédée d'une allocution du président de la République, aux côtés duquel se tiendront aussi plusieurs membres du gouvernement. Une tribune pouvant accueillir 800 personnes sera érigée à Saint-Mandrier pour les invités qui ne pourront pas être accueillis sur le Charles De Gaulle.

La cérémonie, à laquelle participeront sans doute des chefs d'Etat africains, couronnera une "parade" navale, entre Cannes et les îles d'Hyères, permettant aux vacanciers d'admirer depuis les plages le convoi des navires. Quelques jours avant les commémorations, les autorités comptaient sur la participation d'environ 240 vétérans, parmi lesquels une quarantaine d'étrangers, dont près de la moitié originaires d'Algérie et du Maroc.

Au total, des centaines de milliers de personnes devraient assister à l'une de nombreuses cérémonies organisées du 14 au 16 août dans le Var - dont la population triple l'été pour atteindre environ 3 millions de personnes, auxquelles il faut ajouter selon les estimations de la préfecture quelque 500 000 à 600 000 habitants de la région attirés par les commémorations.

Treize unités de police et de gendarmes mobiles - soit environ 1 300 hommes - seront mobilisés au cours du week-end pour encadrer et sécuriser les manifestations. Dix jours plus tard, les commémorations du "bel été 44", selon l'expression de l'historien Jean-Pierre Azéma, se poursuivront à Paris, pour le 70e anniversaire de la libération de la capitale.

Source : LaProvence.com - AFP


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires


CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *