Le gouvernement israélien a ordonné ce jeudi soir 17 juillet 2014 à l'armée de lancer une opération terrestre sur la bande de Gaza, après dix jours de raids ayant fait 240 morts, a annoncé le bureau du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

"Le Premier ministre et le ministre de la Défense ont ordonné jeudi soir à l'armée de commencer une opération terrestre et de pénétrer dans la bande de Gaza pour détruire les tunnels utilisés pour des activités terroristes en Israël", a annoncé le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Le Hamas a refusé le cessez le feu proposé par l'Egypte

"La décision a été approuvée par le cabinet de sécurité, après le refus du Hamas d'accepter le plan égyptien pour un cessez-le-feu et la poursuite des tirs de roquettes sur Israël", ajoute le bureau de Netanyahou. Le gouvernement israélien a ordonné à l'armée de lancer cette opération terrestre dans le but de "porter significativement atteinte aux infrastructures terroristes du Hamas" et de "ramener la sécurité pour les citoyens d'Israël", a indiqué un communiqué militaire.

Avant l'annonce de l'opération terrestre par l'armée, Washington a demandé à Israël de "redoubler d'efforts pour éviter de faire des victimes civiles", alors que des bombardements aériens ont encore coûté la vie jeudi à plusieurs enfants après une brève trêve humanitaire.

Bombardements intensifs

Cette opération va inclure des opérations d'infanterie, d'artillerie et de renseignements, appuyées par l'aviation et la marine, a ajouté l'armée. Dans le même temps, l'armée bombardait très intensivement la bande de Gaza par air, par mer et par des tirs de chars massés à la frontière, selon un correspondant de l'AFP sur place.

"L'opération de Tsahal a lieu du nord au sud de la bande de Gaza, des très nombreuses forces ont été déployées", a indiqué le commentateur militaire de la télévision israélienne, tandis que le porte-parole de l'armée israélienne Moti al Moz a affirmé que de nouveaux réservistes seraient mobilisés, ont rapporté les médias.

Israël va payer un prix élevé, promet le Hamas

"Le début de l'attaque israélienne au sol contre Gaza est une étape dangereuse, dont les conséquences sont incalculables", a déclaré le porte-parole du Hamas à Gaza, Fawzi Barhoum, dans un communiqué. "Israël va payer un prix élevé. (...) Le Hamas est prêt à la confrontation", a-t-il ajouté. 

Source : Le Point.fr

* * *