Le taux d'abstention

Si l'abstention a de nouveau progressé  pour atteindre un niveau jamais vu pour ce type d'élection, avec un taux estimé à 35% par les trois principaux instituts de sondage, l'Ifop-SAS pour iTELE, CSA pour BFMTV et Ricoh, et TNS Sofres-Sopra, elle est inférieure aux prévisions de la fin de campagne. Jeudi dernier, Ipsos s'attendait en effet à une participation guère supérieure à 60%. Un sondage OpinionWay tablait de son côté sur une participation située entre 58 et 62% au premier tour.

A 21H00, le taux d'abstention calculé par le ministère de l'intérieur sur plus de 4,2 millions de bulletins dépouillés s'élevait en métropole à 35,48%. Les trois instituts estimaient en fin d'après-midi, le taux de participation final à 65% des inscrits. Harris Interactive pour M6 évaluait de son côté cette participation à 64,9%, soit 35,1% d'abstention, tandis qu'OpinionWay la chiffrait à 36%.

Lors des précédentes élections municipales, en 2008, un an après la présidentielle qui avait vu la victoire de Nicolas Sarkozy, l'abstention avait déjà atteint un record historique, avec une participation de 66,54% au premier tour et de 65,20% au second tour. En 2001, cette participation avait été de 67,38% au premier tour, et de 66,05% au second tour. Depuis 1988, tous les scrutins, excepté la présidentielle, ont vu l'abstention progresser.

"Cette progression de l'abstention reflète un rejet du personnel politique, amplifié par les dernières affaires", a estimé Frédéric Dabi, politologue à l'Ifop. "Mais elle illustre également la désillusion des électeurs à l'égard de la capacité des politiques de pouvoir changer les choses."

Les très bons résultats du Front national

Le parti de Marine Le Pen peut avoir le sourire ce dimanche au regard des premiers résultats qui tombent. Le Front national Steeve Briois est élu dès le premier tour à Hénin-Beaumont. Philippe Lottiaux arrive en tête à Avignon, selon une estimation TNS Sofres. Robert Ménard arrive en tête à Béziers avec 45% des voix selon l'institut CSA. A Fréjus, David Rachline est premier avec 40,2% (estimation TNS Sofres-Sopra). A Perpignan, Louis Aliot prend la pole position face à Jean-Marc Pujol (droite), avec 34,4% contre 29,8%, selon une estimation Ipsos.

A Forbach (Moselle), Florian Philippot, est en tête, avec 35,75% des suffrages exprimés, selon les chiffres communiqués par la préfecture de Moselle. Le maire sortant, le socialiste Laurent Kalinowski a recueilli pour sa part 33% des voix.

Pour Marine Le Pen, c'est la "fin de la bipolarisation de la vie politique", Le Front national arrive comme une force politique autonome et ce scrutin est un "cru exceptionnel pour le FN".

Les Français viennent de reprendre leur liberté", a-t-elle ajouté...

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir a appelé à tout faire pour "qu'aucune ville ne soit dirigée par le Front national" à l'issue du second tour.

Source : Challenges


 

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires


CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *