Le 8 mars 2014, au cours d'une opération couverte par le secret-défense, l'armée française a tué Omar Ould Hamaha, surnommé Barberousse, le bras droit de Mokhtar Belmokhtar, dirigeant d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a confirmé son décès sur BFMTV.

Né en 1963 à Kidal, Omar Ould Hamaha appartenait à la communauté des Arabes berabiches, dans le nord du Mali. Il était l'homme de confiance et le beau-père de Belmokhtar. Les deux hommes se connaissaient depuis une dizaine d'années. Omar Ould Hamaha était plus un politique, chargé de la propagande, qu'un opérationnel. Il avait pris part à des enlèvements d'otages et participé à la prise des villes du nord du Mali en 2012. Il était très lié aux populations arabes de Tombouctou et aux trafiquants de drogue qui opèrent dans la région.

Le ministre de la Défense a précisé qu'une quarantaine de djihadistes avaient été "éliminés" récemment. Dans une autre opération récente, un groupe armé terroriste (GAT) a été détruit dans l'Adrar des Ifoghas

Dans le nord du Mali, la guerre contre les GAT se poursuit très activement, dans le cadre des opérations Serval et Sabre (forces spéciales). Ces opérations reposent sur une intégration, jusqu'à présent jamais réalisée à ce point, des sources de la Direction du renseignement militaire (DRM), de la DGSE et des Américains.

Source : Jean Dominique Merchet - Secret Defense

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires


CGU : Avant de poster un commentaire, vous reconnaissez avoir lu et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation.

* * *