Les louanges de Laurent Fabius sur le général Giap choquent profondément le monde combattant

La réaction officielle du ministre des affaires étrangères Laurent Fabius à la mort du général Giap a suscité de nombreuses réactions négatives dans le monde combattant.

Au tout premier chef, l'Anapi (Association Nationale des Anciens Prisonniers Internés, Déportés d’Indochine) s'est déclarée "choquée des propos trop élogieux tenus par monsieur Fabius, lors de son éloge funèbre au général GIAP, salué comme un « homme exceptionnel ».

En effet on ne peut pas, en ce qui concerne Giap, dissocier le tacticien militaire du responsable politique du Parti communiste indochinois pour lequel il fut ministre de l’Intérieur et ministre de la Défense. Il est donc un des responsables des conditions inhumaines de captivité pour les combattants de l’Union Française, prisonniers du Viet Minh dont -  sur 36 979 -  26 225 sont morts dans les camps, soit un taux de mortalité de 71%. Les survivants et les veuves, ne peuvent pas comprendre qu’un ministre français attribue à Giap des qualités qui ont coûté si cher à l’Armée Française et à la France".

Pour juger sur pièces, voici le communiqué de Laurent Fabius : "J’ai appris avec émotion le décès du Général Giap. Ce fut un grand patriote vietnamien, aimé et respecté par tout son peuple pour le rôle éminent et fondateur qu’il a joué pour l’indépendance de son pays. Il était profondément attaché à la culture française et parlait d’ailleurs parfaitement notre langue. Le Général Giap fut un grand patriote et un grand soldat. Alors que la France et le Vietnam sont devenus désormais des partenaires stratégiques, je salue aujourd’hui la mémoire d’un homme exceptionnel et présente mes profondes condoléances à sa famille et au peuple vietnamien."

La diplomatie a ses obligations, mais un petit mot, intelligemment tourné sur les souffrances des soldats français, n'eut sans doute pas été de trop de la part des autorités françaises.

La réconciliation avec la Vietnam est nécessaire, nul n'en doute. La récente exposition au Musée de l'Armée témoigne des progrès dans ce sens. Et le marché vietnamien intéresse nos entreprises. Toutefois, la manière inadmissible dont les prisonniers français furent alors traités par les communistes vietnamiens ne doit pas être passée simplement par pertes et profits. 

Source : Jean Dominique Merchet - Secret Défense

NDLR : La FNCV tient à faire part de la vive indignation de ses adhérents rescapés des camps de la mort du vietminh, devant les propos d'un ministre des affaires étrangères où l'on ne trouve ni mémoire, ni honneur.


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *