Blandine Perroud faisait partie de l'équipe qui a sauté sur les Champs-Élysées le 14 juillet 2013.

Blandine Perroud, 36 ans, une parachutiste de l'École des troupes aéroportées (Etap) de Pau est décédée jeudi 3 octobre 2013 au centre hospitalier universitaire de Grenoble où elle se trouvait dans le coma depuis mercredi.

La jeune femme, membre de l'équipe de France militaire de parachutisme, a été victime mercredi d'une chute accidentelle sur l'aérodrome de Gap-Tallard. Selon les premiers témoignages un problème d'ouverture du parachute serait à l'origine de l'accident. La voile principale se serait bien ouverte, avant de partir en autorotation. "Lorsqu'elle a voulu utiliser son parachute de secours, la première voile aurait interféré, empêchant la seconde de se déployer correctement", affirme Le Dauphiné Libéré.

La parachutiste, chutant sur une quarantaine de mètres, est arrivée au sol à vive allure, percutant le parking des avions de l'aérodrome. Une enquête a été confiée aux gendarmes de la brigade locale, ainsi qu'à ceux de la gendarmerie de l'air de Vélizy-Villacoublay (Yvelines). Ils pourront notamment utiliser des images tournées lors du saut.

En raison de la gravité de la situation, une délégation de l'Etap s'est rendue sur place dès mercredi. Le décès de la militaire a été confirmé par le parquet de Gap.

Un saut place de la Concorde le 14 juillet

L'adjudant Blandine Perroud s'entraînait en vue du championnat du monde militaire de parachutisme qui doit se dérouler à Qionglai (Chine) du 14 au 25 octobre 2013. Cette passionnée, âgée de 36 ans, faisait partie de l'équipe féminine qui a remporté deux titres de vice-championnes d'Europe de précision d'atterrissage, ainsi que du combiné précision d'atterrissage-voltige. Les épreuves se sont déroulées cet été en Russie. Blandine Perroud a été championne du monde de skysurf en 2004.

Blandine Perroud est arrivée à l'École des troupes aéroportées de Pau voilà une quinzaine d'années. Sa passion pour le parachutisme remplissait sa vie. Elle compte quelque 5.500 sauts à son actif. Brevetée d'État comme instructeur pour la chute et le saut tandem, elle intervenait au centre école de Lasclaveries. À travers le monde, elle était devenue une ambassadrice du Free Fly. Sa disparition a suscité une vive émotion dans la communauté du parachutisme militaire et sportif.

En raison de ses hautes compétences professionnelles, elle figurait dans l'équipe de six parachutistes qui a sauté place de la Concorde, devant la tribune officielle, à l'occasion du défilé du 14 juillet 2013 sur les Champs-Élysées. 

Source : La République des Pyrénées

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *