Théoriquement, il devrait être difficile de pénétrer dans une enceinte militaire. Et même impossible d’y détruire des véhicules. Mais la théorie n’est pas la pratique. La preuve avec ce qu’il s’est passé à Havelberg, en Saxe-Anhlat, dans le nord-est de l’Allemagne.

Là, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2013, des individus ont réussi à s’infiltrer dans l’enceinte militaire pour placer des engins incendiaires sous plusieurs véhicules. Si tous n’ont pas fonctionné et ont été récupérés par la police, d’autres ont en revanche endommagé gravement pas moins de 16 véhicules, dont des camions et des blindés. Le coût des dégâts à été évalué à au moins 10 millions d’euros.

Hier beginnt der Krieg!

“Une attaque de cette ampleur représente un précédent lors de protestations contre l’armée en Saxe-Anhalt “, a fait valoir la police. Le jour où cet incident s’est produit, le collectif pacifiste “Ici commence la guerre” avait appelé à manifester contre la présence de la Bundeswehr dans la région.

Mais visiblement, l’appel est resté quasiment lettre morte puisqu’il n’a rassemblé que 80 personnes alors que 350 participants étaient attendus. Toutefois, ce mouvement a décliné toute responsabilité dans cet incendie.

En attendant, le ministère de la Défense allemand a annoncé un renforcement des mesures de sécurité concernant les emprises de la Bundeswehr. 

Source : zone Militaire


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *