Le braqueur en cavale Redoine Faïd arrêté en Seine-et-Marne

Le braqueur Redoine Faïd s’est évadé de manière spectaculaire, le samedi 13 avril, de la prison de Sequedin (Nord), où il était détenu après une tentative d’attaque à main armée qui avait coûté la vie à une policière municipale en mai 2010.

Profil :

Son visage n’est pas inconnu des téléspectateurs. En novembre 2010, Redoine Faïd avait fait la tournée des médias pour la promotion de son autobiographie, Braqueur, des cités au grand banditisme (2010, Manufacture des livres).

« Braqueur repenti »

Élégant, poli, beau parleur, il se présentait alors en braqueur repenti : « Mes démons sont morts. »
Ses démons sont ceux d’un garçon ayant grandi dans une barre HLM de Creil (Oise), qui réalise son premier vol à main armée à l’âge de 18 ans.

Se décrivant comme « ambitieux », il s’impose comme l’un des caïds de sa génération. « À 22-24 ans, j'étais déjà un braqueur chevronné, apte à rentrer dans une banque avec des armes à la main », raconte-t-il encore.

Son modèle : Al Pacino dans Scarface

Son modèle, c’est Al Pacino, dans Scarface. Le cinéma, justement, va lui donner envie de passer à l’échelon supérieur : l’attaque des fourgons blindés, « le top du top », comme dans le film Heat, qu’il découvre en 1995 avec ses copains…

Mais il finit par se faire prendre. En 1999, il est condamné à 18 ans de prison pour le braquage d’un fourgon. Il est libéré en 2009, sous conditionnelle.

« Il en est ressorti très dynamique, finalement relativement inchangé malgré le poids de la détention », commente son avocat Jean-Louis Pelletier. Et d’ajouter : « Il est remarquablement intelligent ». En 2010, donc, Redoine Faïd est officiellement commercial et « repenti » médiatisé…

Policière tuée en mai 2010

Pourtant, cette même année, la police française est sur les dents, après la mort d’Aurélie Fouquet, policière municipale de 26 ans, à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne).
En mai 2010, le « commando de l’autoroute A4 », en route pour une attaque de fourgon mais intercepté par les forces de l’ordre, avait répliqué par ce tir mortel de kalachnikov, avant de prendre la fuite.

Interpellé en juin 2011

En janvier 2011, la police procède à un vaste coup de filet. Elle soupçonne Redoine Faïd d’être l’un des cerveaux du commando. Mais ce dernier lui échappe de peu.
Et repart en cavale. Il est finalement interpellé en juin 2011 près de Lille. Depuis, il a été mis en examen dans le cadre de cette affaire, notamment pour « association de malfaiteurs en vue de préparer un crime. »

Source : Ouest-France.fr


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *