Un homme a été interpellé dans les Yvelines, après l'agression d'un militaire de Vigipirate samedi dernier

Un homme a été arrêté, mercredi matin, dans les Yvelines, dans le cadre de l’enquête sur l’agression d’un militaire à la Défense à Paris, a annoncé le ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Un militaire de 25 ans, Cédric Cordiez, avait reçu un coup de cutter dans le cou alors qu’il était en patrouille Vigipirate avec plusieurs de ses collègues dans la "salle d'échange" de la Défense, lieu de transit entre les accès aux transports en commun et les commerces.

Issu de l'islam radical. Âgé de 22 ans, l’agresseur a été interpellé vers 6 heures, à La Verrière dans les Yvelines. "L'auteur présumé de l'agression contre un militaire samedi soir à la Défense a été interpellé ce matin", a indiqué un communiqué de Manuel Valls. Cet homme est un partisan d'un "islam radical" a indiqué une source proche de l'enquête. L'homme est un petit délinquant connu pour de tous petits larcins. Il n'est pas fiché, selon les informations recueillies par Europe 1, comme islamiste radical, mais connu et repéré dans une prière dans une prière de rue.

Les traces ADN ont parlé. C'est grâce aux traces ADN laissées sur un sac plastique, abandonné par l'agresseur dans le centre commercial où à eu lieu l'attaque, que la police scientifique a pu l'identifier. Les enquêteurs l'ont ensuite identifié et localisé avant de l'arrêté.

Enquête sur ses motivations. Le ministre de l’Intérieur a exprimé "sa gratitude aux policiers de la brigade criminelle. L'enquête menée sous l'autorité du parquet antiterroriste devra déterminer quels ont été le parcours, l'environnement et les motivations de ce jeune homme", selon le texte.

Source : Europe1.fr


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *