Jean-Yves Le Drian confirme le maintien des neuf hôpitaux militaires français
et rappelle l'excellence de notre service de santé des armées

En visite à Marseille, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, s'est rendu à l'Hôpital d'instruction des armées (HIA) de Laveran pour y rencontrer le personnel, en compagnie de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion.  

Le ministre de la Défense a tenu à rassurer le personnel et les usagers sur l'avenir de cet hôpital qui dessert les 13e et 14e arrondissements de Marseille : « Nos HIA, et Laveran en particulier, jouent un rôle premier dans l'entretien du lien armée-nation, par l'offre de soins souvent unique qu'ils garantissent dans les territoires. C'est notamment pour cette  raison que j'ai pris la décision de ne fermer aucun des neuf hôpitaux militaires, en particulier Laveran, qui est précieux à nos armées ainsi qu'à la ville de Marseille. Je sais l'inquiétude qui a pu s'exprimer à ce sujet et je tenais à vous rassurer ».

Pour Jean-Yves Le Drian, cette visite était aussi l'occasion de rappeler l'excellence de notre service de santé des armées que ce soit sur les théâtres de guerre, comme en Afghanistan, en Jordanie à la frontière syrienne ou encore très récemment au Mali, ou dans la médecine hospitalière de proximité, comme dans les quartiers Nord de Marseille avec Laveran.

Jean-Yves Le Drian a par ailleurs annoncé qu'il avait demandé au directeur central du service de santé des armées, Jean-Marc Debonne, de conduire un projet novateur qui reposera sur deux piliers : la médecine au profit des forces et la médecine hospitalière. Ce projet a pour but notamment de permettre au service de santé des armées de s'insérer au mieux dans l'offre de soins territoriale afin de « favoriser un recentrage sur les capacités techniques et l'émergence de véritables pôles de compétences densifiés, notamment en traumatologie et en médecine d'urgence ».

Pour Jean-Yves le Drian, l'objectif est clair : « Ce projet renforcera, au niveau territorial et dans le cadre de la stratégie nationale de santé, les moyens de réponses aux enjeux de résilience de la Nation et aux besoins des forces armées ».

Source : Dicod


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *

* * *