La formation de l'armée malienne par la mission européenne EUTM-Mali va pouvoir commencer, avec l'arrivée aujourd'hui des premiers contingents maliens. Celle-ci se déroulera à Koulikoro, à soixante kilomètres au nord-est de Bamako. L'objectif est de former quatre bataillons de 650 homme chacun (2600 au total) en une quinzaine de mois. Par ailleurs, une mission d' "expertise-conseil" doit aider l'armée malienne à se restructurer.

Commandée par le général français François Lecointre, l'EUTM-Mali (European Union Training Mission-Mali) est quasiment à pied d’œuvre. En fin de semaine dernière, sur les 550 personnels attendus, 420 étaient arrivés dans le pays, soit 80% de la mission. Les 130 qui manquent sont les formateurs spécialisés et la section de force protection espagnole.

Selon le colonel de Cussac, porte-parole de l'EUTM: "les 550 se répartiront entre 200 formateurs, 150 pour la force de protection et 200 pour les états-majors, le soutien santé et le soutien logistique".
Au total, pas moins de 22 pays y participeront, souvent de manière très symbolique avec moins de dix personnes. 21 pays sont déjà sur place, à l'exception de la Grèce.

La formation d'infanterie va être confiée à une centaine de formateurs, organisés en quatre compagnies : deux françaises, une nordique et une irlando-britannique. L'origine des formateurs est la suivante : France (48), Royaume-Uni (21), Suède (12), Finlande (10), Irlande (6), Lituanie (2) et Luxembourg (1).

La protection de la force sera assurée par trois pays : la France (90), la République tchèque (30) et l'Espagne (30). 


Source : Secret Défense - Jean Domminique Merchet / Marianne

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *