Malgré les opérations de ratissage menées dans les environs de Gao par les militaires français du Groupement tactique interarmes (GTIA) 2, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), qui s’était établi dans la ville en 2012, a tenté une nouvelle attaque dimanche 24 mars 2013.

Un militaire malien a été tué ainsi que deux civils lors d’accrochages avec des jihadistes infiltrés dans la ville. Quatre d’entre eux auraient été neutralisés, les trois autres ayant été blessés. Les militaires français et nigériens ont pris part aux combats, en appui à leurs homologues maliens. La situation serait désormais sous contrôle.

Auparavant, l’armée malienne avait fait part d’un incident ayant eu lieu au cours de la nuit avec des éléments jihadistes à proximité d’un de ses camps situé au sud de Gao. Le Mujao avait revendiqué cette attaque.

“Samedi à minuit (heure locale et GMT), neuf moudjahidines sont arrivés à Gao. Ils ont attaqué un camp de l’armée malienne à Gao même. Les moudjahidines vont continuer jusqu’à la victoire finale”, a en effet affirmé Oumar Wahab, un membre de du Mujao.

Source : Zone Militaire

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *