Mort pour la France. Mort pour la libérté et le Mali !

Opération Serval : le caporal Cédric Charenton tué au cours d'un assaut dans l'Adrar des Ifoghas au Mali

Paris, le 3 mars 2013. Le caporal Cédric Charenton, appartenant au 1er Régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers (Ariège) et engagé dans l’opération Serval depuis le 25 janvier dernier, a été mortellement touché par un tir ennemi lors des combats menés hier dans le massif de l’Adrar, au nord du Mali.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ému par la mort de notre troisième militaire au Mali et par le courage du caporal Charenton, adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches.

C’est hier vers 18 heures, alors que sa section montait à l’assaut d’une position ennemie au cœur du sanctuaire des terroristes, que notre soldat a été tué par des groupes armés lors d’un violent accrochage.

« Agé de 26 ans seulement, le caporal Cédric Charenton a apporté de nombreuses fois la preuve de son courage lors des missions qu’il a remplies en Nouvelle-Calédonie, en Afghanistan et au Gabon. Le souvenir de son sacrifice dans l’un des combats les plus violents que nos forces aient connus sur le territoire malien nous animera à jamais. Le caporal Charenton, engagé depuis moins de quatre ans dans l’Armée de terre, est mort pour la France, pour notre liberté, pour notre sécurité », a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

La détermination de la France, engagée depuis cinquante jours pour rendre sa souveraineté à l’Etat et au peuple malien, est totale. Conduites sous l’autorité du président de la République, nos opérations seront menées jusqu’à leur terme.

Source : Ministère de la Défense

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *