L’hélicoptère Tigre HAD (Appui Destruction) français vient d’obtenir sa certification

L’hélicoptère Tigre HAD (Appui Destruction) français vient d’obtenir sa certification.

Derrière ce qualificatif  « HAD » se cache la version la plus aboutie du dernier-né des hélicoptères de combat français. Puisque c’est une capacité « missile » qu’obtient dorénavant le Tigre, avec l’ajout de missiles made-in-USA Hellfire (Lockheed Martin).

Cette version viendra bientôt compléter celle déjà en service « HAP » (Appui Protection), qui ne dispose « que » du canon de 30 mm de Nexter (tout de même l’un, si ce n’est le plus précis du marché!). Le Tigre gagne ainsi en polyvalence. Il gagne aussi en puissance avec l’installation de la turbine MTR390 « Enhanced », alias MTR390-E qui offre 14% de puissance supplémentaire au régime décollage.

Avec cette nouvelle motorisation, le Tigre peut faire face à l’augmentation de la masse maximale au décollage qui passe de 6,1 à 6,6 tonnes. Les ensembles dynamiques du Tigre étaient dimensionnés pour faire face à cette augmentation de puissance. Tous les Tigre HAD de série (64 commandés à ce jour, 40 pour la France et 24 pour l’Espagne muni de missiles israéliens Spike) seront équipés de MTR390-E. Les 16 derniers Tigre UHT commandés par l’Allemagne pourraient également être équipés de ces moteurs.

Pour la France, à terme, le Tigre viendra remplacer le parc de Gazelle de l’ALAT (Aviation légère de l’Armée de Terre) vieillissant. La Gazelle a d’ailleurs été maintenue en service, car encore le seul hélicoptère de combat français disposant de la possibilité de tir à distance contre une menace blindée grâce à son missile HOT. Il va cependant falloir attendre encore un peu, probablement une année pour que l’armée de terre puisse déployer ses premiers Tigre HAD.

Grâce à ses missiles Hellfire (emport de 4X2 sous ailes, guidage laser soit par l’hélicoptère soit par un opérationnel au sol), le Tigre pourra engager des cibles blindées jusqu’à une portée de 8 km, restant ainsi à distance de sécurité (le Tigre HAP est aujourd’hui obligé de se rapprocher à 2000 mètre pour engager une cible au canon).

A noter que le choix du Hellfire, à l’époque critiqué, se révèle aujourd’hui être le bon. Le Tigre espagnol rencontre toujours des difficultés avec ses missiles Spike, notamment pour l’engagement de nuit… A noter enfin que le Tigre HAD devait entrer en service il y a plus d’un an. Mais, pour raison d’économies, le programme a été décalé.

Dommage, car son utilisation aurait été très indiquée en ce moment au Mali….

Source : Guillaume Bellan


Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *