Après son saut sur Tombouctou, le 17e RGP et ses engins sont largués sur Tessalit !

Près de 10 jours après avoir été parachutés sur Tombouctou pour remettre en état l’aéroport de cette ville, des sapeurs du 17e Régiment du Génie Parachutiste (RGP) de Montauban ont remis ça, cette fois à Tessalit, une localité reprise par les forces spéciales françaises au cours de la nuit du 7 au 8 février.

Cette nouvelle opération aéroportée a eu lieu vers 6 heures du matin, le 9 février. Au moins 10 sapeurs avec leurs équipements (tracto-chargeur TC910, groupe électrogène…) ont ainsi été largués au-dessus de l’aéroport de Tessalit afin d’en réhabiliter la piste en y enlevant les buttes de terre qui empêchaient l'utilisation de cette dernière.

Les hommes du 17e RGP étaient partis quelques heures plus tôt d’Abidjan, où ont été prépositionnées les troupes aéroportées françaises susceptibles d’intervenir au Nord-Mali dans le cadre de l’opération Serval. D’ailleurs, après avoir participé à la prise de Tombouctou il y a deux semaines, les légionnaires du 2e Régiment Etranger Parachutiste se tiennent aussi en alerte dans la capitale ivoirienne.

Outre le parachutage des sapeurs du 17e RGP, cette opération aéroportée a permis également d’envoyer à Tessalit 14 tonnes de matériels et de vivres, acheminés par 2 C-160 Transall et un 1 C-130 Hercules.

Actuellement, Tessalit et ses abords sont sécurisés par des éléments des forces spéciales, 2 sections du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (RCP) et le S/GTIA (sous groupement tactique interarmes) 31, principalement armé par le 1er RIMa et doté d’AMX-10 RC ainsi que de deux CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie).

Source : Zone Militaire

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *