Sur plusieurs photographies publiées par l’ECPAD au sujet de l’opération Serval, l’on peut remarquer qu’un Mirage F1CR du 2/33 Savoie ayant décollé de N’Djamena emporte des bombes Mark 82 “Airburst” de 250 kg, chacune dotées d’un capteur de proximité (ou proximètre). Les clichés ont été pris le 4 février 2013 depuis la loge du “boomer” d’un avion ravitailleur.

Ces munitions sont censées exploser à quelques mètres du sol et non à l’impact, afin de provoquer le plus de dégâts possible. Aussi, il n’est pas question de les utiliser en appui de troupes au sol ou quand il s’agit d’éviter les dommages collatéraux.

Jusqu’à l’intervention militaire au Mali, l’armée de l’Air n’avait jamais utilisé de Mk 82 “Airburst” au cours d’une opération, selon Air&Cosmos. Dans son dernier numéro, l’hebdomadaire spécialisé précise qu’une première mission avec ce type de munition avait dû “être annulée début février”, sans donner plus d’indications. 

Source : ECPAD et Zone Militaire

Retrouvez nous sur Facebook : FNCV.Combattants.Volontaires
Page officielle de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires

* * *