En Kapisa, les soldats américains doivent remplacer les militaires français sur le départ...

Ce scénario est celui que redoutaient les critiques d'un retrait trop rapide.

Les militaires français ont quitté, dimanche, la base opérationnelle avancée (FOB) de Tagab, dans la vallée de Kapisa. Et ils ont cédé les lieux à un bataillon américain... qui aurait pu reprendre la célèbre phrase :

" Lafayette, nous voilà ! "

Ce scénario est exactement celui que craignaient ceux qui s'inquiétaient des conséquences de l'accélération du retrait français, voulu par François Hollande. On partait, d'accord, mais c'était en principe pour laisser le terrain aux forces afghanes. Ce n'est manifestement pas tout à fait le cas ! 

La discrétion de la communication des autorités françaises sur le sujet est d'ailleurs assez remarquable. Car, aux yeux des Américains, il est clair que les Français partent trop tôt : pour eux, la mission n'est pas entièrement accomplie  (voir notre article du 23 mai dernier ). Ils doivent donc déployer un bataillon (environ 250 personnes) de la 4ème division d'infanterie de  l'US Army. Sa mission essentielle sera de fournir des appuis à l'armée nationale afghane (ANA), notamment en artillerie et guidage des frappes aériennes.

En revanche, la base de Nijrab ne sera pas réoccupée par les Américains. Il ne s'agit donc pas d'un remplacement nombre pour nombre, puisqu'aux 1.200 Français succèdent 250 Américains dans le cadre de la nouvelle posture dite BSI (Battle Space Integrator).

Parallèlement, la France prend des responsabilités à Kabouloù les militaires français assureront le commandement de la base aéroportuaire, civile et militaire, de Kabul International Airport (KAIA), jusqu'à présent confiée aux Belges. Le général d'aviation Philippe Adam sera le nouveau patron de KAIA, avec 70 militaires français spécialisés.

NB : Le 17 juillet 1917, le colonel Charles E. Stanton de l'US Army prononça ces mots devant la tombe de Lafayette, en hommage à l'action de ce Français lors de la guerre d'Indépendance américaine. La brigade française en Afghanistan (pardon, la task force...) porte le nom de Lafayette.

Source : Secret Defense

* * *