Un député veut relancer les pigeons voyageurs militaires...

Dans une question écrite, le député Jean-Pierre Decool (UMP, Nord) plaide pour le retour de la colombophilie militaire. Il souligne "l'utilité du pigeon voyageur en cas de conflit armé.

En 2011, l'armée chinoise a décidé de « recruter » et d'entraîner 10 000 pigeons voyageurs, en plus des 200 déjà existants. En effet, en cas de conflit armé, une panne généralisée sur les réseaux de communication pourrait survenir. Dès lors, le pigeon voyageur resterait un des seuls outils de communication capable de transporter des messages". Qu'un élu du nord de la France se préoccupe des pigeons voyageurs traduit le fait que la colombophilie reste un sport très populaire dans cette partie du pays.

Dans sa réponse, le ministre de la Défense précise que "le pigeon voyageur a présenté, au cours de l'histoire, un intérêt certain en matière de transmissions militaires. Sûr et endurant, il a souvent permis de s'affranchir de lignes de communication terrestres non sécurisées.

Les armées disposent ainsi du dernier colombier militaire d'Europe sur le site du Mont-Valérien, en région parisienne. La France recense, en outre, près de 20 000 colombophiles amateurs, susceptibles d'apporter un précieux concours en cas de forte fragilisation des réseaux civils de télécommunications."

Au Mont-Valérien (Suresnes-92), le 8ème régiment de transmissions maintient en effet la tradition de la colombophilie militaire en entretenant un le colombier militaire national. Un musée de la colombophilie militaire y est également implanté (visites sur demande, voir le site du tourisme à Suresnes ).

Pour plus d'info : Contact Adjudant Philippe OUVRARD , conservateur du musée colombophile. Téléphone : 01 41 44 52 13

Source : Mili Info