La France, pays des droits de l'Homme, est-elle  devenue un État de non-droit ?

Comme chacun sait, le port de la burqa, ou du voile islamique intégral, est illégal selon la loi française.

Mais à Marseille, il semble en aller différemment: les contrevenants, et les délinquants, à condition de bénéficier du privilège d'être musulmans, peuvent, en cas de contrôle, déclencher une émeute, frapper et blesser les policiers, et, bien qu'étant dûment identifiés et arrêtés, se voir aussitôt relaxés sans aucune poursuite judiciaire, sur injonction du Parquet.

On remarquera que les médias français ont soigneusement évité d'évoquer avec trop d'insistance cette émeute, qui est passée presque inaperçue, alors que la Loi de la République a été bafouée de manière particulièrement choquante, et, selon l'interview ci -dessous, par qui?

Par le Procureur de la République, garant de l'application de nos lois et règlements !

Si cela est confirmé, quelle tristesse !

Ce n'est pas une simple loi qui serait ainsi bafouée, mais la Constitution Française. Jamais, depuis les lâchetés politiques aux conséquences criminelles de nos dirigeants lors des accords de Munich en 1938, suivis de la guerre et de l'Occupation de la France en 1940, nous n'avons subi une telle honte et un tel abaissement au niveau national.

Nous vous communiquons donc cette interview d’Alain Wagner, fait par une télévision canadienne, avec les sous-titres en langue française :

Ne manquez pas cette interview que nos médias ne diffusent pas.

Réagissez, apportez nous les informations, précisions, et le cas échéant, comme nous l'espérons encore, les démentis dont vous avez connaissance sur cette affaire, car une nouvelle dictature, implacable, plus barbare encore que celle du nazisme, est en marche. Et sur ce front, la France est en première ligne. Seuls les aveugles refusent de le voir. Il y va de notre survie, de nos libertés essentielles, et plus particulièrement, de celles de nos enfants

PC FNCV

* * *