MdCN : Missile de Croisière Naval

La Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé avoir réalisé, le 9 juillet 2012, et avec succès, le premier tir représentatif complet d’un Missile de croisière naval (MdCN) à partir d’une frégate, depuis son centre « Essais de missiles » de Biscarosse, dans les Landes, où le premier essai de cette munition avait été réalisé, en mai 2010.

« Tous les objectifs ont été atteints, notamment la validation de la phase terminale avec guidage autonome par reconnaissance de scène infrarouge, qui assure une très grand précision d’impact », explique la DGA.

L’an passé, un MdCN, encore appelé Scalp naval du fait qu’il s’agit d’une version dérivée du Scalp EG qui équipe les appareils de l’armée de l’Air et de l’aéronautique navale, avait fait fait l’objet d’un tir sous-marin depuis le centre DGA Essais de Missiles de l’île du Levant, dans le Var. Le missile avait été lancé à partir d’une plateforme immergée simulant les conditions d’un submersible en plongée.

Développé par MBDA, le Scalp Naval est long de 6,5 mètres pour une masse de 1,4 tonnes, dont 500 kg de charge militaire. Pouvant évoluer à 800 km/h, il a une portée de 1.000 km et une précision quasi-métrique grâce à son système de ciblage GPS et d’un autodirecteur infrarouge. Ce qui donnera aux bâtiments qui en seront dotés de frapper des objectifs de haute valeur stratégique à distance de sécurité et dans les eaux internationales.

Au total, 200 MdCN ont été commandés, dont 150 pour les futures frégates multimissions (FREMM) et 50 pour les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de la classe Barracuda, appelés à succéder à ceux de type Rubis actuellement en service.

Source : Zone Militaire

* * *