Petite révolution dans le monde du foot - Jusqu'à présent, le foulard islamique était interdit dans le monde du football.

Jetons un voile islamique pudique sur les Jeux Olympiques de Londres...

Bien qu'autorisé dans d'autres sports comme le rugby et le taekwondo, cet accessoire était prohibé sur les terrains de foot pour des raisons de sécurité et parce qu'il n'était pas prévu par les règles régissant ce sport. Avec des conséquences parfois lourdes lors de compétitions internationales : l'an dernier, l'équipe féminine iranienne de football n'avait pas pu jouer son match de second tour qualification pour les Jeux olympiques contre la Jordanie parce que les joueuses avaient refusé d'ôter leur foulard avant le coup de sifflet. L'équipe iranienne avait été automatiquement déclarée vaincue par trois à zéro, ce qui avait mis fin aux rêves des jeunes femmes de s'envoler pour les Jeux Olympiques de Londres.

Mais désormais, les footballeuses musulmanes pourront porter le hijab : cette interdiction a été levée à l'unanimité des membres de l'International Football Association Board (Ifab) qui ont décidé une nouvelle rédaction des règles après avoir étudié des rapports du responsable médical de la Fifa. Fondée à la fin du XIXe siècle, l'Ifab est l'instance qui détermine les règles du football. Elle comprend quatre membres de la Fifa et quatre représentants des quatre fédérations du football au Royaume-Uni.

Le secrétaire général de la Fifa, Jerome Valcke, a déclaré lors d'une conférence de presse que les "questions de sécurité et médicales" sur ce sujet étaient réglées et que l'interdiction était donc levée. Une nouvelle réunion est prévue en octobre pour discuter des détails. "Le seul point restant maintenant est la couleur et le dessin du foulard", a précisé Jerome Valcke. Le fils du roi Hussein de Jordanie, le prince Ali Bin Al Hussein, vice-président de la Fifa et membre du comité exécutif, avait notamment fait campagne pour obtenir la levée de l'interdiction.

Source : AFP et TF1 News

* * *

* * *


Quant à elle, la Fédération française de football (FFF) a interdit vendredi 6 juillet 2012 à ses propres licenciées le port du voile autorisé la veille par la Fédération internationale (Fifa), une décision qui avait nourri le malaise entourant la question sensible de la laïcité en France.

"En ce qui concerne la participation des sélections nationales françaises dans des compétitions internationales, ainsi que l'organisation des compétitions nationales, la FFF rappelle son souci de respecter les principes constitutionnels et législatifs de laïcité qui prévalent dans notre pays. Dans ces conditions, elle n'autorise pas les joueuses à porter le voile", a réagi la FFF au lendemain de l'annonce de la Fifa

Source : Libération.fr

* * *