Meurtre de 2 femmes gendarmes de Collobrières - Audrey Berthaut et Alicia Champlon - Photo DR Nice Matin

Collobrières : Abdallah Boumezaar, le tueur des deux femmes gendarmes du Var, a avoué...

L’homme interpellé dans la nuit du 17 au 18 juin 2012 après les meurtres de deux femmes gendarmes à Collobrières (Var), a avoué être l’auteur des coups de feu, selon le procureur de la République de Toulon.

Âgé de 30 ans, Abdallah Boumezaar, venait de passer 6 ans en prison et en était en sorti en septembre dernier. La semaine passée, il avait été une nouvelle fois condamné à une peine de sursis-mise à l’épreuve après des violences commises sur sa mère.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait d’abord tiré à deux reprises sur le maréchal des logis-chef Audrey Berthaut, 35 ans, après avoir subtilisé son arme de service, avant de poursuivre l’adjudant Alicia Champlon, 29 ans, et de tirer 6 cartouches dans sa direction.

L’homme, un maçon de profession qui venait de s’installer à Collobrières, avait volé un sac à main au cours de la journée du 17 juin 2012. Les deux femmes gendarmes étaient donc intervenues pour se rendre au domicile du voleur présumé.

En visite sur les lieux du drame, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a annoncé qu’un hommage serait rendu par la « Nation », dans « les jours qui viennent » à ces deux femmes gendarmes.

« C’est dans ces moments-là, malheureusement, que l’on s’aperçoit du lien très fort entre la nation et les forces de l’ordre » a déclaré le ministre.

Source : Zone Militaire

* * *

NDLR FNCV : Rendons tous hommage à ces deux femmes gendarmes abattues dans l'exercice de leurs fonctions par un tueur impitoyable dont on s'avise aujourd'hui qu'il s'agissait d'un fou dangereux.

Mais au delà de la tristesse et du dégoût que nous éprouvons, la question est une nouvelle fois posée quant à la culpabilité personnelle de certains juges laxistes, trop indulgents - nous n'osons dire "complices" car ce serait diffamatoire - à l'égard des délinquants et criminels multirécidivistes.

Et, sur un plan plus général, nous ne pouvons que nous interroger sur les dysfonctionnements graves et répétés, et sur la responsabilité de la Justice française, qui laisse de tels monstres en liberté, alors que leurs pulsions violentes et meurtrières sont connues. 

Meurtre de 2 femmes gendarmes de Collobrières - Audrey Berthaut et Alicia Champlon - Photo DR Nice Matin

* * *