Mission en  Somalie pour les commandos marine !

Les commandos-marine se sont récemment entraînés en Corse aux missions qu'ils pourraient mener en Somalie.

L'Union européenne a autorisé le 23 mars 2012, les forces navales de l'opération Atalante à mener des actions à terre, sur le littoral, contre les pirates.

Les forces sont désormais autorisées à aborder, au rivage, les navires des pirates mais aussi à débarquer pour détruire leurs installations logistiques. Il ne s'agit, en aucun cas, d'actions de longue durée et en profondeur dans le territoire somalien. L'idée est uniquement celle de raids sur le littoral, à partir de la mer. Le coeur même du métier de commando-marine.

Pas étonnant qu'ils s'y entrainent tout spécialement, comme nous le confirme le dernier numéro de Cols bleus, le bimensuel de la Marine. 60 hommes du commando de Penfentenyo ont participé à un exercice sur ce thème en Corse durant le mois de février. La situation : "des groupes armés basés à terre entretiennent l'insécurité au large des côtes". La mission : "neutraliser les perturbateurs avec l'empreinte au sol la plus faible possible". Si ça ne ressemble pas à la Somalie, c'est qu'on ne sait pas lire...

Le BPC Tonnerre et la frégate Guépratte ont participé à l'exercice au large de Calvi, comme base arrière et PC des commandos. Seule une partie des commandos a pu être "tarponnée" (parachutée en mer) à cause du mauvais temps. Avec une douzaine de zodiac Futura, "ils enchaînent les actions coups de poing en territoire hostile. En six nuits consécutives, ils neutralisent les infrastructures et les moyens de défense maritime de l'ennemi, l'amputent d'une voie stratégique d'approvisionnement, recherchent et détruisent ses plots logistiques après s'être assuré de la neutralisation de la défense antiaérienne (SA-7 et SA-8). In fine, ils mettent hors de combat les principaux chefs des groupes ennemis", explique Cols bleus. Les commandos bénéficiaient des Caracals du 4ème régiment d'hélicoptères des forces spéciales, de l'appui aérien de Mirage 2000 et des minis-drones du commando Kieffer.

Depuis lors, la frégate Guépratte est arrivée au large de la Somalie (pour y relever l'Aconit) et un amiral français, le contre-amiral Jean-Baptiste Dupuis a pris le commandement de l'opération Atalante. Avec le droit d'intervenir sur le littoral.

Source : Secret-Défense

* * *