Une nouvelle opération policière était en cours le mercredi matin 4 avril 2012 dans plusieurs villes de France, dans les milieux islamistes radicaux et dix personnes ont été interpellées, selon une source proche de l'enquête.

De Roubaix à Marseille

Cette opération vise des personnes susceptibles de s’être rendues en Afghanistan ou au Pakistan ou de vouloir s’y rendre pour mener le jihad, a-t-on indiqué. La police est notamment intervenue à Roubaix et dans les quartiers nord de Marseille. Mais d’autres interventions étaient également en cours à Carpentras (Vaucluse), Valence, Pau et dans le Lot-et-Garonne, a précisé une source policière.

De véritables associations de malfaiteurs

Cette opération se déroule dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet antiterroriste de Paris, confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Cette nouvelle opération intervient moins d’une semaine après l’interpellation de membres du groupuscule salafiste Forsane Alizza, le 30 mars. Treize d’entre eux ont été présentés à des juges d’instruction mardi soir en vue de leur mise en examen pour détention d’armes et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Nicolas Sarkozy : les opérations vont continuer

Les deux enquêtes ne sont pas liées. Mais le candidat-président Nicolas Sarkozy avait alors prévenu que les opérations policières dans les milieux islamistes radicaux allaient «continuer», après l’effroi provoqué par les tueries commises à Toulouse et Montauban au nom d’Al-Qaïda par Mohamed Merah.

Sans cri, vers 6h05, une vingtaine de policiers cagoulés ont investi un petit immeuble de trois étages dans un quartier résidentiel de Roubaix (Nord), proche du quartier populaire de l’Alma. Une petite dizaine de journalistes étaient présents. Une autre opération de police s’est déroulée quasi simultanément à deux rues de là, selon des journalistes sur place.

À Marseille, dans les quartiers Nord, une opération a également été menée discrètement dans la cité Kallisté.

Source : Sud Ouest

* * *